Un tank israélien détenu depuis 1982 par la Russie de retour en Israël
Rechercher

Un tank israélien détenu depuis 1982 par la Russie de retour en Israël

La Syrie avait remis le tank à son allié d’alors, l’Union soviétique, pour que Moscou puisse étudier la construction israélienne des tanks

Un tank israélien capturé pendant la bataille de Sultan Yacoub de la Première guerre du Liban, en juin 1982, en exposition dans un musée russe. (Crédit : GPO)
Un tank israélien capturé pendant la bataille de Sultan Yacoub de la Première guerre du Liban, en juin 1982, en exposition dans un musée russe. (Crédit : GPO)

Un tank israélien capturé par la Syrie pendant la Première guerre du Liban en 1982, dans la bataille de Sultan Ycoub, et qui était dans un musée russe depuis des décennies, a été rendu la semaine dernière à Israël, peu après la fin de la visite officielle du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Moscou.

Le tank a été transporté en Israël à la demande de Netanyahu suite à sa rencontre avec le président russe Vladimir Poutine. Pendant sa visite, Netanyahu avait reçu officiellement le tank Magach-3 au nom d’Israël.

Il sera probablement exposé au musée du Corps des blindés à Latrun.

Un employé de la compagnie de transport qui était à l’aéroport Ben-Gurion quand le tank a été sorti d’un avion cargo russe a déclaré à Ynet que c’était « une vision spéciale et émouvante » de voir le tank rentrer en Israël après 34 ans.

Le retour du tank serait d’un certain réconfort aux familles des trois soldats israéliens qui le pilotaient et qui ont disparu depuis sa prise, avait déclaré Netanyahu à Moscou.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une cérémonie officielle de retour d'un tank de l'armée israélienne capturé en juin 1982 pendant la Première guerre du Liban, à Moscou, le 8 juin 2016. (Crédit : GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une cérémonie officielle de retour d’un tank de l’armée israélienne capturé en juin 1982 pendant la Première guerre du Liban, à Moscou, le 8 juin 2016. (Crédit : GPO)

Le tank avait été capturé pendant la bataille du 11 juin 1982, considérée comme l’un des pires échecs d’Israël dans la guerre, pendant laquelle 30 soldats israéliens avaient été tués et trois autres, qui étaient dans le Magach-3, avaient disparu.

Pendant la cérémonie au musée de Moscou, Netanyahu a remercié Poutine pour son « chaleureux geste humanitaire », et a promis qu’Israël ne connaîtrait pas de repos avant d’avoir localiser les trois soldats, Zvi Feldman, Yehuda Katz et Zachary Baumel.

La Syrie avait remis le tank à son allié d’alors, l’Union soviétique, pour que Moscou puisse étudier la construction israélienne des tanks. Il était dans un musée à 70 kilomètres de Moscou depuis.

« C’est un moment émouvant pour moi et pour tous les citoyens d’Israël, avait déclaré Netanyahu pendant la cérémonie. Nous marquons les 25 ans du renouvellement de nos relations diplomatiques… et notre connexion profonde est l’expression de notre histoire commune et continue de lutte et de souffrance tue. »

Des soldats russes pendant une cérémonie officielle de retour d'un tank de l'armée israélienne capturé en juin 1982 pendant la Première guerre du Liban, à Moscou, le 8 juin 2016. (Crédit : GPO)
Des soldats russes pendant une cérémonie officielle de retour d’un tank de l’armée israélienne capturé en juin 1982 pendant la Première guerre du Liban, à Moscou, le 8 juin 2016. (Crédit : GPO)

Il avait continué en déclarant que « quiconque a combattu dans une bataille connait l’importance du principe auquel nous adhérons : dans la bataille, vous ne laissez pas un camarade derrière. Pendant 34 ans, nous avons cherché nos soldats en sachant que nous ne connaitrions pas le repos avant que nous les ramenions en Israël pour être enterrés. Pendant ces 34 ans, les familles Katz, Feldman et Baumel n’ont pas eu de tombes à visiter, mais à présent ils auront ce tank. Un reste de Sultan Yacoub qu’ils pourront visiter et toucher, et ainsi se souvenir de leurs fils. »

Les soldats israéliens disparus au combat Zachary Baumel, Zvi Feldman et Yehuda Katz. (Crédit : The International Coalition for Missing Israeli Soldiers)
Les soldats israéliens disparus au combat Zachary Baumel, Zvi Feldman et Yehuda Katz. (Crédit : The International Coalition for Missing Israeli Soldiers)

« Nous continuerons à les chercher tout comme nous continuons à chercher Hadar Goldin et Oron Shaul [les soldats israéliens disparus depuis qu’ils sont tombés pendant la guerre de 2014 contre le Hamas]. Je voudrais saisir cette opportunité pour remercier le président Poutine pour son geste humanitaire touchant, et le remercier d’abord et avant tout au nom des familles », avait déclaré Netanyahu.

Le Premier ministre avait également rendu hommage à la coopération entre les deux nations pendant tout le processus pour sécuriser le retour du tank.

« Je pense que cet évènement représente un lien émotionnel profond entre nous, et le lien entre nos nations qui sont de temps en temps obligées de se battre pour la liberté », a-t-il déclaré.

« Merci beaucoup de votre coopération avec les officiers de l’armée israélienne qui sont ici. Je vous remercie, officiers israéliens, pour le travail excellent que vous avez fait et je suis certain que ce tank [placé] à Latrun [mémorial officiel des soldats tombés du Corps des blindés] sera aussi le symbole de l’héroïsme de nos soldats et de l’amitié et de la proximité entre nous. »

Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (Crédit : Flash90)
Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (Crédit : Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...