Un terroriste palestinien, ayant grièvement blessé un soldat, se rend
Rechercher

Un terroriste palestinien, ayant grièvement blessé un soldat, se rend

Le Shin Bet a fait savoir que l'homme a été placé en détention et qu'il sera interrogé pour avoir mené une attaque au couteau contre un militaire

Les soldats israéliens à Ramallah, le 15 décembre 2018 (Crédit : ABBAS MOMANI / AFP)
Les soldats israéliens à Ramallah, le 15 décembre 2018 (Crédit : ABBAS MOMANI / AFP)

Un Palestinien qui avait attaqué vendredi un soldat israélien, dans un avant-poste de Cisjordanie, s’est rendu samedi auprès des forces de sécurité israéliennes, a indiqué l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet.

Le Shin Bet a expliqué que cette reddition avait été rendue possible par les « efforts opérationnels continus et concertés » menés par l’armée israélienne et le Shin Bet en Cisjordanie pendant tout le week-end.

Le suspect a été placé en détention en vue d’un interrogatoire.

L’attaque est survenue à un poste militaire situé aux abords de l’implantation de Beit El, dans le centre de la Cisjordanie.

Les soldats israéliens avaient fait savoir qu’une rixe avait éclaté entre le terroriste et le soldat après que le Palestinien a pénétré à l’intérieur du poste militaire à proximité de Beit El, près de Ramallah, une zone où les forces israéliennes recherchaient l’auteur d’un attentat à l’arme à feu survenu jeudi qui a tué deux soldats et grièvement blessé un troisième ainsi qu’une civile israélienne – dont l’état s’est amélioré durant le week-end.

L’agresseur a alors poignardé le militaire et l’a frappé à la tête à l’aide d’une pierre, a ajouté l’armée. Il a fui, déclenchant une chasse à l’homme.

Le soldat de 21 ans, Naveh Rotem, a été pris en charge à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem dans un état grave. Dans le coma, il a été placé sous respirateur artificiel. Selon les médecins, sa vie était alors en danger.

Samedi, les médecins ont noté que l’état de santé de Rotem s’était amélioré et stabilisé. Il se trouverait dorénavant dans un état modéré.

L’attentat a eu lieu aux abords du site de la fusillade meurtrière survenue jeudi à un arrêt de bus, à proximité de l’avant-poste de Givat Assaf. Un bébé né prématurément à cause de l’attaque a succombé mercredi soir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...