Un vol El Al escorté par des avions de chasse après une fausse alerte à la bombe
Rechercher

Un vol El Al escorté par des avions de chasse après une fausse alerte à la bombe

Les passagers n'ont pas été informés de la menace ; les autorités américaines avaient reçu un appel téléphonique avertissant qu'il y avait une bombe dans l'avion

Des avions d'El Al stationnés à l'aéroport international Ben Gurion, le 8 août 2020. (Olivier Fitoussi/FLASH90)
Des avions d'El Al stationnés à l'aéroport international Ben Gurion, le 8 août 2020. (Olivier Fitoussi/FLASH90)

Des avions de chasse ont été appelés pour accompagner un avion d’El Al au-dessus de la Grèce vendredi après qu’une alerte à la bombe a été signalée en plein vol, selon un reportage télévisé.

Le vol LY02 a décollé de New York à destination de Tel Aviv jeudi après-midi. Après le décollage, les autorités américaines ont reçu un appel téléphonique avertissant qu’il y avait une bombe dans l’avion, a rapporté samedi la Douzième chaîne.

« Je vous dis qu’il y a une bombe dans l’avion », a déclaré l’appelant.

Bien que l’avertissement ait été considéré comme douteux, le pilote, les agences de sécurité israéliennes et les pays dont l’espace aérien se trouvait sur la trajectoire de vol ont été alertés, selon le reportage.

L’avion a ensuite été escorté par des avions de chasse après avoir pénétré l’espace aérien grec. Les avions sont restés à distance et les passagers n’ont pas eu connaissance de l’incident, indique le reportage, qui ne précise pas s’il s’agit d’avions de l’armée grecque ou de l’armée de l’air israélienne.

Après l’atterrissage à l’aéroport Ben-Gurion, « des recherches ont été menées dans l’avion et les forces de sécurité ont été informées de l’évolution de la situation. Il s’est avéré qu’il s’agissait d’une fausse alerte. Les passagers ont été informés de l’incident », a déclaré un responsable à la Douzième chaîne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...