Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Une activiste anti-Israël exhorte Alec Baldwin à dire « Free Palestine, F**k Israel »

La femme se moque également de la star hollywoodienne qui avait tiré sur une directrice de la photographie en 2021 avec un faux pistolet lors du tournage du film "Rust"

Alec Baldwin accosté par une manifestante anti-israélienne dans un coffee shop de New York sur une vidéo non-datée qui a circulé sur les réseaux sociaux. (Capture d'écran: Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Alec Baldwin accosté par une manifestante anti-israélienne dans un coffee shop de New York sur une vidéo non-datée qui a circulé sur les réseaux sociaux. (Capture d'écran: Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Une vidéo montre l’acteur Alec Baldwin confronté à une manifestante anti-Israël dans un café de New York, qui lui demande à plusieurs reprises de dire « Free Palestine ».

La femme se moque également de la star hollywoodienne qui avait tiré sur une directrice de la photographie en 2021 avec un faux pistolet lors du tournage du film « Rust ».

L’acteur finit par arracher la caméra des mains de l’activiste.

Celle-ci demande à Baldwin de dire « Palestine libre » une fois, alors qu’il se trouve dans le café, apparemment en train de parler au téléphone. « Pourquoi avez-vous tué cette femme ? Vous avez tué cette femme et vous n’avez pas été condamné à une peine de prison ? »

« Libère la Palestine, Alec, juste une fois, et je te laisserai tranquille », poursuit-elle. « Je te laisserai tranquille, je le jure. »

Baldwin se dirige vers la porte du café et semble suggérer à un employé d’appeler la police.

« Vous savez que c’est un putain de criminel », lance la femme.

« Il vous suffit de dire ‘Palestine libre’ une fois, une fois », continue-t-elle.

« ‘Nique Israël, nique le sionisme' », dis-le s’il te plaît », surenchère-t-elle, avant que Baldwin ne lui arrache l’appareil des mains.

En décembre dernier, Baldwin a également été confronté à des manifestants anti-Israël qui lui avaient demandé s’il condamnait Israël pour « les actions qu’il a commises contre les enfants de Gaza », étant donné qu’il « travaille pour Hollywood », évoquant un cliché antisémite en insinuant que la centrale cinématographique est de mèche avec un présumé lobby juif.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.