Rechercher

Une attaque contre un bus pendant Hanoukka « provoquée » selon la BBC

Selon un rapport commandé par le Conseil des Députés des Juifs britanniques, une "insulte" supposée visant les musulmans était un appel à l'aide en hébreu

Un homme (Droite) semble faire un salut nazi, dans une vidéo montrant un groupe de personnes accostant des Juifs dans un bus Chabad alors qu'ils célébraient Hanoukka à Londres, le 28 novembre 2021. (Crédit : capture d'écran : Twitter)
Un homme (Droite) semble faire un salut nazi, dans une vidéo montrant un groupe de personnes accostant des Juifs dans un bus Chabad alors qu'ils célébraient Hanoukka à Londres, le 28 novembre 2021. (Crédit : capture d'écran : Twitter)

JTA – Le Board of Deputies of British Jews, principal organisme représentant les intérêts des Juifs au Royaume-Uni, a accusé la BBC d’avoir affirmé que les victimes d’une récente agression antisémite à Londres avaient provoqué leurs agresseurs avec une insulte anti-musulmane.

Jeudi, la présidente du Board of Deputies of British Jews, Marie van der Zyl, a publié une tribune dans les colonnes du Jewish Chronicle de Londres, affirmant que la BBC avait commis une « erreur colossale » dans sa couverture de l’incident du 29 novembre.

Le radiodiffuseur public avait précédemment rapporté que plusieurs jeunes filmés en train d’harceler un bus de Juifs affiliés au mouvement Habad célébrant publiquement Hanoukka, réagissaient à une insulte anti-musulmane proférée par l’un des Juifs du bus ; l’analyse de la vidéo de la scène par le Board of Deputies of British Jews a déterminé qu’aucun des Juifs du bus n’avait prononcé aucune insulte islamophobe.

« La prétendue insulte sur laquelle la BBC insiste n’est rien d’autre que de la fiction », écrit Marie van der Zyl dans le Jewish Chronicle. « Cela soulève de sérieuses questions sur les préjugés profondément ancrés au sein de la BBC envers les Israéliens, et envers les Juifs en général. »

Marie van der Zyl, présidente du Board of Deputies of British Jews. (Publié avec autorisation)

Par le passé, le Board of Deputies of British Jews a critiqué la BBC pour sa couverture d’Israël, mais la tribune de Marie van der Zyl constitue sa critique la plus sévère à l’égard du radiodiffuseur.

Elle fait suite à une manifestation organisée le 14 décembre devant le siège de la BBC par un groupe de surveillance de l’antisémitisme, au cours de laquelle les participants ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « BBC News : Stop Blaming Jews ! »

Dans la vidéo originale, on peut voir plusieurs hommes frapper les vitres du bus avec leurs mains et leurs chaussures en criant « Free Palestine », cracher sur le bus et faire un doigt d’honneur aux passagers alors que le bus s’éloigne. Au moins un des hommes a fait ce qui semble être un salut nazi.

Les affirmations de la BBC concernant une insulte anti-musulmane sont fausses, écrit Marie van der Zyl, et sont probablement basées sur une mauvaise traduction d’une phrase prononcée en hébreu signifiant « appelez quelqu’un, c’est urgent », selon le rapport de la Commission.

« Ce reportage erroné est une erreur colossale de la part de la BBC. Elle a ajouté l’insulte à la blessure en accusant les victimes de l’antisémitisme d’être elles-mêmes coupables de sectarisme », a écrit Marie van der Zyl.

« Mais ce qui fait passer cette affaire d’un échec flagrant à quelque chose de bien plus sinistre, c’est le comportement de la BBC lorsqu’elle a été confrontée à son erreur. Au lieu d’admettre qu’elle avait tort, elle a doublé et triplé ses efforts pour insister sur le fait qu’un appel à l’aide en hébreu doit être une insulte anti-musulmane, malgré les protestations concertées de notre communauté », a-t-elle ajouté.

Un porte-parole de la BBC a déclaré à la JTA par courriel : « Il y avait une brève référence à une insulte, capturée dans un enregistrement vidéo, qui semblait provenir du bus. Nous avons consulté un certain nombre de personnes parlant hébreu pour déterminer que l’insulte avait été prononcée en anglais. La brève référence à cela a été incluse afin que le compte-rendu le plus complet de l’incident soit rapporté. »

Le porte-parole de la BBC n’a pas fourni d’autres détails sur la nature de l’insulte anti-musulmane présumée.

Le directeur général de la BBC, Tim Davie, doit rencontrer des représentants de la Commission le mois prochain pour discuter de la couverture de l’agression.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...