Une boutique d’Orly s’excuse d’avoir mis Tel Aviv en « Palestine occupée »
Rechercher

Une boutique d’Orly s’excuse d’avoir mis Tel Aviv en « Palestine occupée »

Galeries Lafayette - Royal Quartz Paris ORLY avait donné un récépissé à un couple israélien situant Ben-Gurion en "territoire palestinien occupé"

Un voyageur regarde son smartphone à l'aéroport d'Orly, au sud de Paris, le 18 mars 2017 (Crédit : AP Photo/Kamil Zihnioglu)
Un voyageur regarde son smartphone à l'aéroport d'Orly, au sud de Paris, le 18 mars 2017 (Crédit : AP Photo/Kamil Zihnioglu)

La boutique Galeries Lafayette – Royal Quartz Paris ORLY de l’aéroport d’Orly (terminal 3 ouest) a présenté ses excuses pour avoir localisé l’aéroport Ben-Gurion en Israël dans les « territoires palestiniens occupés ».

Au mois d’octobre, un récépissé donné à un couple israélien qui avait acheté un bijou au magasin Royal Quartz/Galeries Lafayette avait indiqué que Ben-Gurion était situé en « Palestine occupée ».

L’aéroport ne se situe pas dans les territoires disputés.

Arthur Lemoine, directeur-général de la division des contrôles des Galeries Lafayette, a expliqué vendredi que des initiatives seraient mises en place pour rectifier l’erreur.

Le directeur des relations internationales du centre Simon Wisenthal, Shimon Samuels, s’était plaint de l’incident auprès de Lemoine. Ce dernier a expliqué dans un courrier adressé à Samuels que c’était la CEGID, fournisseur et gestionnaire du logiciel de l’entreprise, qui se trouvait à l’origine du problème.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...