Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Une délégation US écourte une visite en Arabie saoudite après qu’un rabbin a été sommé de retirer sa kippa

"Personne ne devrait se voir refuser l'accès à un site patrimonial, en particulier un site destiné à mettre en valeur l'unité et le progrès, simplement parce qu'il existe en tant que juif", a déclaré le président de la Commission américaine sur la liberté de religion internationale Abraham Cooper

Le rabbin Abraham Cooper du Centre Simon Wiesenthal, au centre, s'exprime devant des responsables confessionnels aux abords de la mairie de Los Angeles, le 20 mai 2021. (Crédit :  AP Photo/Marcio Jose Sanchez)
Le rabbin Abraham Cooper du Centre Simon Wiesenthal, au centre, s'exprime devant des responsables confessionnels aux abords de la mairie de Los Angeles, le 20 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Marcio Jose Sanchez)

Une délégation d’une commission américaine sur la liberté religieuse a indiqué lundi avoir décidé d’écourter une visite officielle en Arabie saoudite, après que l’un de ses membres s’est vu demander de retirer sa kippa.

« Personne ne devrait se voir refuser l’accès à un site patrimonial, en particulier un site destiné à mettre en valeur l’unité et le progrès, simplement parce qu’il existe en tant que juif », a déclaré le président de la Commission américaine sur la liberté de religion internationale (USCIRF), Abraham Cooper, qui est également juif orthodoxe, cité dans un communiqué.

« L’Arabie saoudite est en train d’encourager le changement dans le cadre de sa Vision 2030 », faisant référence à un ambitieux programme de réformes visant à diversifier l’économie.

« Cependant, surtout à une époque où l’antisémitisme fait rage, le fait qu’on m’ait demandé d’enlever ma kippa, nous a empêchés, nous, membres de l’USCIRF, de poursuivre notre visite » du site de Diriyah, au nord-ouest de Ryad, classé patrimoine mondial par l’Unesco, selon le communiqué.

« Nous notons, avec un regret particulier, que cela soit arrivé à un représentant d’une agence gouvernementale américaine qui promeut la liberté religieuse », a-t-il ajouté.

Cette commission sur la liberté religieuse est un organisme gouvernemental consultatif mandaté par le Congrès américain.

L’ambassade saoudienne aux Etats-Unis n’avait pas dans l’immédiat répondu aux sollicitations de l’AFP.

L’incident, qui a eu lieu le 5 mars, intervient sur fond de tensions entre le royaume saoudien et Israël à propos de la guerre dans la bande de Gaza et des efforts des Etats-Unis pour promouvoir une normalisation des relations entre les deux Etats une fois le conflit terminé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.