Une députée se marie aux Seychelles et critique l’absence de mariage civil en Israël
Rechercher

Une députée se marie aux Seychelles et critique l’absence de mariage civil en Israël

Ksenia Svetlova s'est mariée sur une île de l'océan Indien, et a dénoncé le “monopole sur le mariage” du rabbinat israélien

Des militantes, dont la députée de l'Union sioniste Ksenia Svetlova, 2e à droite, avec pancartes et voiles de mariées, pendant une manifestation pour le droit au mariage civil devant la Knesset, le 2 novembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des militantes, dont la députée de l'Union sioniste Ksenia Svetlova, 2e à droite, avec pancartes et voiles de mariées, pendant une manifestation pour le droit au mariage civil devant la Knesset, le 2 novembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La députée de l’Union sioniste Ksenia Svetlova a épousé son fiancé aux Seychelles cette semaine, et a profité de cette opportunité pour critiquer le « monopole sur les mariages » du grand rabbinat en Israël.

L’élue, avocate affichée du mariage civil en Israël, a déclaré sèchement que le seul absent de cette cérémonie organisée sur une île de l’océan Indien « était le rabbinat orthodoxe, qui a le monopole du mariage dans l’Etat d’Israël ».

« Nous avons tous deux eu le sentiment que cette entité n’a rien à voir avec notre judaïsme, et que nous n’étions pas prêts, pour le plus beau jour de notre vie, à jouer selon les règles d’un jeu qui nous est étranger », a écrit Svetlova lundi sur sa page Facebook.

Le mariage israélien est soumis à des lois héritées de la période ottomane. Les citoyens ne peuvent se marier qu’en passant par leurs institutions religieuses : les couples juifs doivent se marier devant le grand rabbinat, et les chrétiens, les druzes et les musulmans consacrent leurs unions par le biais de leurs systèmes religieux, reconnus et financés par l’Etat.

РУ⬇ ENG⬇על חופי הטורקיז של איי סיישל, אנטולי ואני אמרנו זה לזו כן.הטקס היה פשוט וצנוע. יקירינו וחברינו הקרובים היו ש…

Posted by ‎קסניה סבטלובה – Ксения Светлова‎ on Tuesday, 4 April 2017

Pour les Juifs, seules les cérémonies orthodoxes sont reconnues. ces règles concernent également les mariages interconfessionnels et homosexuels. Ceux qui ne souhaitent pas se marier religieusement sont obligés de se rendre à l’étranger pour une cérémonie civile, Chypre restant l’une des options les plus populaires.

Un sondage publié le mois dernier montrait que 72 % des Juifs israéliens soutiennent le mariage civil et que 76 % des Arabes israéliens favorisent la liberté du mariage en Israël, où les citoyens ne peuvent pas légalement épouser quelqu’un d’une autre religion.

« Personne n’est propriétaire du Judaïsme, a écrit Svetlova, et il est inconcevable que dans un Etat juif, une instance obsessionnelle puisse avoir le monopole absolu sur nos vies ! »

Elle espère que les couples israéliens pourront à l’avenir se marier de la manière dont ils le souhaitent, et qu’ils ne seront pas dans l’obligation d’organiser leurs mariages à l’étranger s’ils désirent s’unir de manière non-orthodoxe.

« Je continuerai à œuvrer en ce sens à la Knesset, a-t-elle promis, une fois revenue de ma lune de miel. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...