Une faction du parti communiste indien rejoint le BDS
Rechercher

Une faction du parti communiste indien rejoint le BDS

La branche forte de 16 millions de membres veut aussi “résister à la prise de contrôle capitaliste du secteur agricole indien par des entreprises israéliennes”

Un graffiti pro-BDS sur un barrage routier dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, où l'on peut lire « Boycott Israël ». (Crédit : Hazem Bader/AFP)
Un graffiti pro-BDS sur un barrage routier dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, où l'on peut lire « Boycott Israël ». (Crédit : Hazem Bader/AFP)

La branche des paysans et des fermiers du Parti communiste indien a rejoint le mouvement de Boycott, Désinvestissements et Sanctions (BDS) contre Israël.

Dans un communiqué, All India Kisan Sabha (AIKS) a déclaré que l’organisation, qui compte 16 millions de membres, appuyait le BDS afin de soutenir les « droits du peuple palestinien et de résister à la prise de contrôle capitaliste du secteur agricole indien par des entreprises israéliennes. »

AIKS a ajouté qu’elle allait travailler pour « éduquer les fermiers indiens pour empêcher Israël et ses entreprises de récolter des profits en Inde, qui financent l’occupation militaire et l’apartheid en Palestine. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...