Une famille hollandaise victime d’antisémitisme après avoir fait flotter un drapeau israélien
Rechercher

Une famille hollandaise victime d’antisémitisme après avoir fait flotter un drapeau israélien

Des automobilistes d’Almere, près d’Amsterdam, auraient crié “juifs pourris, on vous aura”

Zone résidentielle d'Almere, aux Pays-Bas. (Crédit : Wikipedia/Leuk2/CC BY-SA 4.0)
Zone résidentielle d'Almere, aux Pays-Bas. (Crédit : Wikipedia/Leuk2/CC BY-SA 4.0)

AMSTERDAM – Un Néerlandais juif a déclaré avoir subi une agression antisémite après avoir posé dans son jardin avec un drapeau israélien.

Le cadre de 47 ans, qui travaille comme gestionnaire de comptes, a déclaré que l’agression avait eu lieu lundi à Almere, à une vingtaine de kilomètres à l’est d’Amsterdam. Des passants l’ont vu tenir le drapeau pour une photo avec un cartable suspendu au mât pour fêter le diplôme du lycée de son fils.

Dans tous les Pays-Bas, il est habituel que les familles des jeunes diplômés suspendent des cartables aux mâts du drapeau hollandais ou d’autres drapeaux qu’ils fixent au mur extérieur de leur maison pendant une semaine.

Le gestionnaire de comptes a déclaré au Post Online qu’il avait enlevé le drapeau israélien après avoir pris une photo avec son fils.

Mais plusieurs automobilistes qui avaient vu le drapeau ont encerclé le domicile de la famille juive en klaxonnant et en criant des injures antisémites, a déclaré l’homme, qui a parlé au Post sous condition d’anonymat.

Il a déclaré que parmi les insultes entendues, il y avait « juifs pourris, on vous aura », « cancers sionistes » et « sionistes pourris ». L’homme a porté plainte auprès du centre d’information et de documentation sur Israël, ou CIDI, un groupe de La Haye qui surveille l’antisémitisme, et compte également porter plainte auprès de la police.

« Le pire de tout cela est que je ne voulais même pas laisser le drapeau très longtemps, parce que je sais à quel point le sujet est sensible, a déclaré l’homme. Mais même pour juste quelques minutes, juste pour mettre en place le drapeau pour une photo, ce n’est plus possible. »

L’homme a déclaré qu’il avait décidé de ne pas placer de mezouzah à sa porte par peur des agressions.

« Vous devez vous demander si le faire est sage, a-t-il déclaré à ce sujet. Les gens à Amsterdam disent qu’ils ont encore enlevé leur mezouzah pour que leurs fenêtres ne soient plus brisées. »

Ce mois-ci, plusieurs lycéens de Schijndel, à 110 kilomètres au sud-est d’Amsterdam, ont chanté pendant leur cérémonie de remise de diplômes des chansons incitant à brûler les juifs, a annoncé le quotidien Brabants Dagblad.

Alors qu’ils arrivaient à la fête de fin d’études du Elde College, plusieurs lycéens ont chanté : « Ensemble nous brûlerons les juifs, parce que les juifs brûlent le mieux ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...