Une fédération américaine a financé un listage d’étudiants anti-israéliens
Rechercher

Une fédération américaine a financé un listage d’étudiants anti-israéliens

Le site Canary Mission a reçu 100 000 dollars de la part d'une fondation privée gérée par l'organisation de San Francisco, qui a promis de ne plus jamais verser de fonds depuis

Capture d'écran d'une vidéo produite par Canary Mission, un site plaçant sur liste noire les activistes pro-palestiniens (Capture d'écran :  YouTube screenshot/Canary Mission)
Capture d'écran d'une vidéo produite par Canary Mission, un site plaçant sur liste noire les activistes pro-palestiniens (Capture d'écran : YouTube screenshot/Canary Mission)

Une fondation gérée par la fédération juive de San Francisco a financé, dans le passé, Canary Mission, liste noire secrète d’étudiants anti-israéliens, selon un article publié par Forward.

La fédération juive de San Francisco a noté que ce financement avait consisté en une subvention unique de 100 000 dollars en 2016. L’argent provenait d’une fondation familiale, la Helen Diller Family Foundation, fonds privé géré par la fédération. Il avait été envoyé via le Fonds central d’Israël, une organisation qui finance des initiatives pro-israéliennes de droite, selon le Forward.

La fédération de la communauté juive a depuis déterminé que le fonds central d’Israël n’était pas conforme à ses directives de financement, et elle a indiqué qu’elle ne verserait plus d’argent à Canary Mission à l’avenir, selon J., le journal juif de la ville.

La fondation Diller est connue dans le monde juif pour son travail auprès des jeunes, pour son parrainage d’un programme de bourses destiné aux adolescents consacré au leadership juif et à l’action sociale.

« Une subvention unique a été faite en 21016 par la Helen Diller Family Foundation, une fondation qui soutient la fédération, au Fonds central d’Israël et qui a été attribuée en soutien au travail de la Canary Mission », a dit le communiqué transmis par le fédération mercredi, repris par J. « En 2017, nous avons renforcé la mise en oeuvre de notre processus d’examen et nous avons déterminé que le Fonds central d’Israël n’était pas conforme à notre réglementation… La fondation Diller et la fédération ne soutiendront plus la Canary Mission à l’avenir ».

Canary Mission affirme « répertorier » les individus et les organisations qui font la promotion de la haine des États-Unis, d’Israël et des Juifs sur les campus des universités américaines. Les critiques l’ont accusé de chercher à intimider les étudiants pro-palestiniens dans les universités en étouffant leur activisme sous la menace d’être intégrés à une liste noire.

Au mois d’avril, une coalition d’étudiants pro-israéliens avaient écrit à JTA, disant que le site était « inconciliable avec nos valeurs juives et démocratiques et qu’il est contre-productif dans notre travail en plus d’être moralement répréhensible ».

Des agents de la police des frontière israéliens ont utilisé des informations recueillies sur le site pour empêcher des militants d’entrer dans le pays, selon Haaretz. Le quotidien israélien a fait savoir jeudi que le ministère des Affaires stratégiques avait envoyé un rapport aux responsables de l’aéroport Ben Gurion avec les informations de Canary Mission, des données qui ont été utilisées pour interdire l’accès d’Israël à un militant.

Canary Mission n’a pas révélé d’où venaient ses fonds et l’identité de ses gestionnaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...