Une femme tuée dans une fusillade criminelle présumée dans le nord
Rechercher

Une femme tuée dans une fusillade criminelle présumée dans le nord

La maison de la femme a été prise pour cible par des tirs dans le village de Biina ; son époux a été blessé et un homme a été hospitalisé, touché par des tirs

La police sur les lieux d'une fusillade meurtrière dans le village de Biina, dans le nord du pays, le 4 ctobre 2020 (Crédit : Police israélienne)
La police sur les lieux d'une fusillade meurtrière dans le village de Biina, dans le nord du pays, le 4 ctobre 2020 (Crédit : Police israélienne)

Une femme de 58 ans est décédée, dimanche soir, des suites d’une fusillade survenue dans le village de Biina, dans le nord du pays, a fait savoir la police dans un communiqué.

Le communiqué a précisé que des individus avaient ouvert le feu en direction de l’habitation de la femme, la blessant grièvement et touchant légèrement son mari âgé de 62 ans.

La femme avait été amenée dans un état critique au centre médical Galilée. Elle a finalement succombé à ses blessures.

Plus tard dans la soirée, un homme de 37 ans, originaire de la ville voisine de Der al-Asad, s’est présenté à l’hôpital, blessé par des tirs. Il serait dans un état modéré.

La police a indiqué que la fusillade était survenue dans un contexte de conflit entre factions criminelles. Une enquête a été ouverte.

Il n’y aurait eu aucune arrestation pour le moment.

Selon un bilan réalisé par le Centre Aman de lutte contre la violence au sein de la société arabe, cette femme est la 76e Arabe israélienne à avoir été victime d’un meurtre depuis le début de l’année, a fait savoir le site Ynet.

Il y a eu, ces dernières années, une augmentation des meurtres et des crimes commis par arme à feu au sein des communautés arabes israéliennes. Les leaders arabes sont nombreux à estimer que la police ignore largement ces violences – qui comprennent des querelles familiales, des guerres de gangs et des actes de violences faites aux femmes.

Un certain nombre de manifestations et d’importants rassemblements ont été organisés pour protester contre ce qui s’apparente, selon les Arabes israéliens, à un échec à prendre en charge de manière appropriée la vague de violences criminelles au sein de la communauté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...