Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Une ferme piscicole israélo-palestinienne achève son programme pilote

Un projet de 4 ans à Jénine, visant à développer la sécurité alimentaire des Palestiniens, a produit des tonnes de poissons de basse mer pour la consommation locale

Une ferme piscicole à Jénine installée avec le soutien du ministère israélien de l'Agriculture et de l'Administration civile (Crédit : Gov.il/Ministère de l'Agriculture et du Développement rural)
Une ferme piscicole à Jénine installée avec le soutien du ministère israélien de l'Agriculture et de l'Administration civile (Crédit : Gov.il/Ministère de l'Agriculture et du Développement rural)

Un projet-pilote de quatre ans mené par le ministère de l’Agriculture israélien en coopération avec l’Administration civile – l’agence du ministère de la Défense responsable des affaires civiles en Cisjordanie – s’est achevé à Jénine après avoir produit plusieurs tonnes de bars (poisson) pour le marché local.

L’objectif du projet est d’encourager la production de denrées alimentaires par les habitants de la Cisjordanie et d’ainsi renforcer la sécurité alimentaire des Palestiniens. Le ministère de l’Agriculture a fourni soutien financier, équipements, aliments pour poissons, filtres à eau et formation aux opérateurs locaux, soit un investissement total de 700 000 shekels.

Le premier projet-pilote à Jénine a permis de récolter entre deux et quatre tonnes de poissons. Un autre projet similaire est toujours en cours dans une ferme piscicole de Tulkarem. Le projet fait partie d’un effort visant à stimuler l’économie et la production alimentaire dans les zones sous le contrôle de l’Autorité palestinienne (AP).

Le projet faisait partie d’un programme géré par le ministère de l’Agriculture et l’administration civile visant à transférer des connaissances aux experts palestiniens dans les domaines de la médecine vétérinaire, de la sylviculture, de la protection des plantes ainsi que de l’importation et de la commercialisation des denrées alimentaires.

Les fermes piscicoles utilisent des technologies israéliennes pour maximiser l’utilisation des ressources, notamment la construction d’étangs ouverts et couverts, la filtration de l’eau et l’utilisation des eaux usées pour irriguer les terres agricoles.

Guy Rubinstein, directeur de la division aquaculture du ministère de l’Agriculture israélien, a déclaré que l’objectif de ces projets était de permettre aux Palestiniens de cultiver leur propre nourriture de manière indépendante et de promouvoir l’acquisition de connaissances par la population locale.

Maintenant que le premier projet-pilote est achevé, un investisseur palestinien s’est engagé à le développer, tandis que le ministère continuera à fournir des conseils professionnels.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.