Une initiative d’entraide juive à Paris sur WhatsApp
Rechercher

Une initiative d’entraide juive à Paris sur WhatsApp

Eva Malka, la fondatrice du groupe, invite ses membres "à donner ou à récupérer ce qui est sur ce groupe afin de le transmettre aux personnes en difficulté"

Groupe WhatsApp, le don des anges
Groupe WhatsApp, le don des anges

« Le don des anges » est une initiative de dons d’objets et de meubles qui fonctionnait jusqu’alors en Israël, à destination des francophones. Le groupe est désormais disponible à Paris, toujours via l’application de messagerie WhatsApp.

Ce nouveau groupe, ouvert mi-septembre, a pour but « d’encourager l’entraide dans la communauté juive de Paris », comme on peut le lire sur sa page de description. Il compte actuellement 36 membres et est accessible à cette adresse.

Eva Malka, la fondatrice du groupe, invite ses membres « à donner ou à récupérer ce qui est sur ce groupe afin de le transmettre aux personnes en difficulté ».

L’initiative vient se calquer sur l’idée d’un groupe israélien né il y a plusieurs années sous le nom de « Malhakhim Mossrim » [Les anges donnent], né à l’initiative de Nir Shmoul, directeur de l’association « Les anges de Snir ».

Le groupe WhatsApp propose ainsi gratuitement tout type de choses – du plus petit au plus gros ; des fournitures scolaires jusqu’à la machine à laver. Les membres s’engagent néanmoins à offrir uniquement des équipements en bon état. Le donneur est invité à entrer sur le groupe son nom, une photo de l’objet donné, l’endroit où il se trouve et le numéro de téléphone de la personne à contacter.

« L’idée est d’inviter à donner tout, absolument tout, pour rendre le quotidien de certains plus agréable et parfois même plus vivable », expliquait Eva Malka au Times of Israël au sujet de sa première page.

Pourquoi via WhatsApp ? « À une ère où tout va très vite, publier sur des groupes Facebook ne suffit plus ; on est tout de même davantage connecté sur son téléphone, et WhatsApp s’avère être un outil de communication efficace et interactif, accessible à plus de monde », conclut-elle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...