Rechercher

Une lettre d’Einstein à un garçon de 12 ans de Los Angeles mise aux enchères

Dans la lettre de 1928, écrite par Einstein peu après avoir reçu le prix Nobel, il répond à une question posée par Arthur L. Cohen sur la physique du mouvement

Une lettre écrite par Albert Einstein le 26 décembre 1928 et adressée à Arthur L. Cohen, un habitant de Los Angeles âgé de 12 ans, concernant les lois du mouvement en relation avec ses théories de la relativité. (Crédit : Nate D. Sanders Auctions)
Une lettre écrite par Albert Einstein le 26 décembre 1928 et adressée à Arthur L. Cohen, un habitant de Los Angeles âgé de 12 ans, concernant les lois du mouvement en relation avec ses théories de la relativité. (Crédit : Nate D. Sanders Auctions)

Une lettre adressée à un garçon de 12 ans de Los Angeles et signée par Albert Einstein sera vendue aux enchères par Nate D. Sanders Auctions jeudi, les enchères débutant à 25 000 dollars.

En 1928, Arthur L. Cohen, 12 ans, un habitant de Los Angeles, qui deviendra plus tard le directeur fondateur du Washington State University’s Electron Microscope Center, avait envoyé une lettre au célèbre physicien théoricien, l’interrogeant sur la physique du mouvement.

Selon son fils Phil, Arthur était un passionné de science à cette période de sa vie et pensait qu’une partie importante de la méthode scientifique consistait à poser les bonnes questions.

Cohen pensait qu’un bon scientifique, tel qu’Einstein, accorderait du temps et de la réflexion à de telles questions, quel que soit son statut social ou économique. Et il n’avait pas tort.

En réponse à la lettre inquisitrice du jeune Cohen, Einstein répond en allemand :

« Mon cher garçon / Dans votre article, vous affirmez très justement que nous sommes capables d’expérimenter et d’imaginer le mouvement uniquement comme un mouvement relatif.

Les anciens le savaient déjà très bien, et même les nombreux adversaires de la théorie de la relativité ont dû le concéder. Jusqu’à l’établissement de la théorie générale de la relativité, cependant, le concept de mouvement absolu avait semblé nécessaire à la formulation des lois du mouvement. La réfutation de ce concept a été le problème de la théorie de la relativité.

Votre question, à savoir comment le monde pourrait être constitué s’il ne devait contenir qu’un seul corps, ne peut pas recevoir de réponse concluante à l’heure actuelle. Nous ne savons pas, voyez-vous, s’il pourrait y avoir un espace au-delà de ce corps. Nous savons, en revanche, que parler de son mouvement serait absurde.

Mais pour vous, il serait préférable que vous ne commenciez à enseigner aux autres qu’après avoir appris vous-même quelque chose d’utile. / Avec mes salutations distinguées, / [signé] A. Einstein. »

Une photo d’un fichier non daté montre le renommé physicien Albert Einstein. (Crédit : AP Photo, File)

Datée du 26 décembre 1928, cette lettre a été écrite par Einstein peu après avoir obtenu le prix Nobel pour sa théorie de la relativité.

La lettre mesure 22 cm sur 28 cm et est montée dans un cadre qui mesure 40.5 sur 47 cm. Elle présente des écornures sur les bords, des plis et des froissements, ainsi qu’une légère tache d’humidité sur son bord droit.

Parmi les lettres et notes écrites par Einstein et vendues aux enchères ces derniers mois, citons une lettre écrite à la main par Einstein à un ami, dans laquelle il mettait en garde contre l’antisémitisme qui, selon lui, prévalait dans le monde universitaire américain, ainsi que les notes privées d’Einstein sur la théorie de la relativité, vendues l’année dernière pour la somme record de 11,6 millions d’euros lors d’une vente aux enchères à Paris.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...