Une médaille d’or israélienne au Championnat du monde de biologie synthétique
Rechercher

Une médaille d’or israélienne au Championnat du monde de biologie synthétique

L'équipe de l'Université de Tel Aviv a remporté la médaille dans la catégorie du meilleur développement logiciel grâce à leur développement d’une technologie innovante

L’équipe de l'Université de Tel Aviv qui a participé au Championnat du monde de biologie synthétique 2020. (Crédit : Amis français de l’université de Tel Aviv)
L’équipe de l'Université de Tel Aviv qui a participé au Championnat du monde de biologie synthétique 2020. (Crédit : Amis français de l’université de Tel Aviv)

Les étudiants de l’Université de Tel Aviv ont remporté une médaille d’or au Championnat du monde de biologie synthétique 2020, a rapporté le site des Amis français de l’université de Tel Aviv.

Ils ont remporté la médaille dans la catégorie du meilleur développement logiciel grâce à leur développement d’une technologie innovante qui améliore la capacité du génome d’un organisme à intégrer les gènes synthétiques insérés au moyen des techniques de l’ingénierie génétique sans les rejeter.

Ils dépassent ainsi au classement les équipes d’étudiants des meilleures universités du monde, notamment Cornell, Harvard, MIT ou Stanford. 256 grandes universités du monde entier étaient inscrites.

L’équipe israélienne a également terminé à la deuxième place du prix Fundational Advance, attribué pour les solutions proposées aux problèmes fondamentaux dans le domaine de la biologie synthétique.

Dirigée par le Professeur Tamir Toler, directeur du laboratoire de biologie systémique, synthétique et computationnelle de la Faculté d’ingénierie, elle comprenait 12 des meilleurs étudiants des Facultés d’ingénierie, de médecine, des sciences de la vie et des sciences exactes – Karin Sionov (capitaine de l’équipe), Niv Amitay, Hadar Ben-Shoshan, Noa Kraicer, Bar Glickstein, Itamar Menuhin, Matan Arbel, Doron Naky, Omer Edgar, Itai Katzir, David Kenigsberger et Einav Saadia.

« Ce succès est l’expression de notre investissement et du défi qu’il a représenté pour nous tout au long de l’année », a réagi la capitaine de l’équipe. « Nous sommes arrivées au concours avec une grande motivation, nous nous sommes totalement investis dedans et je suis heureuse que nous ayons laissé derrière nous des universités de premier plan du monde entier. »

« C’est un succès très impressionnant qui montre que l’Université de Tel Aviv a une position de leader dans le domaine de la biologie synthétique, non seulement en Israël mais dans le monde entier », a ajouté le Professeur Tamir toler. « L’une des preuves de la taille de ce succès trouve son expression dans l’intérêt porté par une société suisse qui nous a transmis un don de soutien, et a l’intention de nous accompagner par la suite pour commercialiser notre idée. »

Dans le cadre du concours, chaque équipe devait produire une idée et la mettre en œuvre, à la manière d’une startup. Alors que l’évènement se déroule habituellement à Boston, il s’est déroulé en ligne cette année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...