Rechercher

Une mère soupçonnée d’avoir drogué ses filles pour toucher des prestations sociales

Une femme a été arrêtée pour avoir sédaté des enfants de six et sept ans avant de se présenter devant des commissions d’évaluation médicale, affirmant avoir des besoins spéciaux

Illustration : le bâtiment de l'Institut national d'assurance. (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90)
Illustration : le bâtiment de l'Institut national d'assurance. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une résidente de Netanya, soupçonnée d’avoir drogué ses enfants afin de percevoir des prestations d’invalidité et bénéficier de prestations spéciales, a été arrêtée dimanche.

Agée de 44 ans, la mère de huit enfants a été arrêtée à la suite d’une opération conjointe de la police et de la Division nationale des enquêtes sur les assurances.

Selon la police, elle donnait des sédatifs à ses filles de six et sept ans avant de se présenter devant des commissions d’évaluation médicale, où elle alléguait qu’elles avaient toutes les deux des besoins spéciaux. Elle percevait, à ce titre, des prestations estimées à 50 000 shekels par mois.

Il s’avère qu’elle avait aussi menti aux autorités au sujet de ses six autres enfants — le plus jeune ayant 6 ans et le plus âgé ayant 18 ans — affirmant qu’ils avaient tous divers besoins spéciaux, alors que les enfants étaient en parfaite santé.

Les enquêteurs de la police de Netanya ont arrêté la suspecte et ont saisi chez elle divers documents médicaux. Les responsables de l’aide sociale ont également interrogé et pris en charge les enfants.

La mère des enfants doit être présentée au tribunal de Petah Tikva lundi pour que sa détention provisoire soit prolongée.

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...