Une Palestinienne participe à une attaque “pour expier une relation”
Rechercher

Une Palestinienne participe à une attaque “pour expier une relation”

Raghad Khadour a laissé un testament expliquant qu’elle avait participé à une attaque pour se faire pardonner des relations pré-maritales avec l’attaquant

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

La scène d'une tentative d'attaque à la voiture bélier devant l'implantation de Kiryat Arba, près de Hébron, en Cisjordanie, le 16 septembre 2016. (Crédit : Hatzalah Judée Samarie)
La scène d'une tentative d'attaque à la voiture bélier devant l'implantation de Kiryat Arba, près de Hébron, en Cisjordanie, le 16 septembre 2016. (Crédit : Hatzalah Judée Samarie)

Une Palestinienne qui a participé à une attaque à la voiture bélier qui a blessé trois adolescents israéliens la semaine dernière a laissé une note expliquant son motif : expier pour ses relations pré-maritales avec le conducteur du véhicule.

Raghdad Khadour, 20 ans, a détaillé pourquoi elle avait rejoint son petit ami, qui a conduit une voiture sur un groupe d’Israéliens attendant à un arrêt de bus devant l’implantation de Kiryat Arba, en Cisjordanie, dans un testament écrit, ont annoncé des médias.

Le conducteur, Firas al-Birawi Khadour, a été tué quand des soldats israéliens gardant le site ont ouvert le feu sur le véhicule. Raghdad Khadour a été grièvement blessé.

Dans la voiture des suspects, les soldats ont également retrouvé un couteau, a annoncé l’armée. Les deux Palestiniens habitaient dans le village voisin de Bani Naim.

Un couteau trouvée dans la voiture de deux Palestiniens qui auraient tenté une attaque à la voiture bélier contre un arrêt de bus proche de l'implantation de Kiryat Arba, en Cisjordanie, le 16 septembre 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Un couteau trouvée dans la voiture de deux Palestiniens qui auraient tenté une attaque à la voiture bélier contre un arrêt de bus proche de l’implantation de Kiryat Arba, en Cisjordanie, le 16 septembre 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

Selon l’agence de presse palestinienne Maan, ils étaient fiancés.

La sœur de Raghdad Khadour, Majd, avait été tuée alors qu’elle menait une attaque à la voiture bélier au même endroit en juin dernier.

L’armée israélienne a déployé samedi soir un bataillon d’infanterie supplémentaire à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, après deux jours d’attaques contre des soldats et des civils, a annoncé l’armée.

La décision de renforcer la ville avec le bataillon Shimshon de la brigade Kfir a été prise « en accord avec les évaluations de la situation suite aux récentes attaques terroristes », a annoncé l’armée dans un communiqué.

Cinq attaques vendredi et samedi (trois attaques au couteau, un attaque à la voiture bélier et des jets de pierre) ont pris beaucoup d’Israéliens par surprise, alors que la violence qui avait marqué 2015 et le début 2016 semblait avoir fortement diminué ces derniers mois, et ont entrainé des peurs sur une reprise des attaques régulières.

La région de Hébron, où Palestiniens, juifs israéliens et soldats vivent les uns à côté des autres, a été la scène de fréquents affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et les Palestiniens, ainsi que d’attaques terroristes palestiniennes.

Cette dernière année, Israël a connu une vague d’attaques terroristes palestiniennes dites de « loups solitaires », qui ont tué 35 Israéliens et quatre ressortissants étrangers depuis octobre 2015. Plus de 200 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...