Une pub du Jewish Democratic compare l’ère Trump à l’Allemagne des années 1930
Rechercher

Une pub du Jewish Democratic compare l’ère Trump à l’Allemagne des années 1930

Le JDCA déclare que le message "la haine doit cesser" vise les électeurs juifs dans les États balanciers ; l'American Jewish Committee qualifie le clip d'“offensant”

Le Jewish Democratic Council of America a lancé une nouvelle publicité qui lie explicitement ce qu’il considère comme « l’enhardissement du nationalisme blanc » sous le président américain Donald Trump à la montée des nazis dans l’Allemagne des années 1930.

« L’histoire nous montre ce qui se passe lorsque des dirigeants utilisent la haine et le nationalisme pour diviser leur peuple », dit un narrateur dans le clip de 30 secondes. L’annonce se termine par un avertissement : « La haine ne s’arrête pas d’elle-même. Elle doit être arrêtée. VOTEZ ».

Le JDCA a déclaré que cette publicité ciblera les électeurs juifs dans les États charnières comme la Floride, le Michigan et la Pennsylvanie en vue de l’élection du 3 novembre.

« Une majorité de Juifs américains se sentent moins en sécurité aujourd’hui qu’il y a quatre ans en raison de la montée du nationalisme blanc et de l’antisémitisme sous Donald Trump. Cette situation, associée à l’attaque de Trump contre nos institutions démocratiques, rappelle la montée du fascisme dans l’Allemagne des années 1930. L’utilisation de la haine par le président Trump à des fins politiques a rendu l’Amérique moins sûre pour les Juifs et nous votons en conséquence », a déclaré Halie Soifer, directrice exécutive du JDCA, dans un communiqué.

L’AJC a demandé au JDCA de retirer le clip « immédiatement ».

« Donald Trump et Joe Biden sont tous les deux des candidats légitimes pour une critique forte et soutenue de leur politique, de leur langage et de leur style », a déclaré Abraham Cooper du Centre Weisenthal. « Mais l’invocation de l’imagerie nazie ne calomnie pas seulement les victimes des nazis, le candidat, mais aussi les dizaines de millions d’Américains qui le soutiennent ».

Cette publicité a été diffusée mardi, quelques jours après que le candidat démocrate à la présidence Joe Biden a comparé Trump au propagandiste d’Adolf Hitler.

« Il est un peu comme [Joseph] Goebbels », a dit Biden à propos de Trump. « Un mensonge répété mille fois se transforme en vérité ».

Joseph Goebbels, ministre nazi de la propagande, le 13 mai 1930. (AP Photo)

Samedi, la Coalition juive républicaine [Republican Jewish Coalition – RJC] a demandé à Biden de s’excuser pour ce « commentaire scandaleux ».

Dans un communiqué, Matt Brooks, directeur exécutif du RJC, a déclaré « La règle dans les débats est que si votre seul argument est de traiter votre adversaire de nazi, c’est que vous n’avez pas d’argument du tout. Au lieu de s’engager dans un débat sur la politique, Joe Biden s’est rabattu sur les insultes et les références à la Shoah.

« Il n’y a pas de place dans le discours politique pour l’imagerie de la Shoah ou la comparaison des candidats avec les nazis. C’est offensant et cela dévalorise la mémoire de la Shoah, la souffrance des victimes et les leçons que nous devons tirer de ce chapitre terriblement sombre de l’histoire. Joe Biden est en politique depuis assez longtemps pour le savoir ».

La semaine dernière, le Washington Post a rapporté que Trump avait déclaré que les Juifs plaçaient leurs allégeances ethniques au-dessus de toutes les autres, ce qui en faisait des alliés politiques peu fiables. Suite à des conversations avec des députés juifs, Trump a déclaré dans le passé que les Juifs « se serrent les coudes » et ne s’occupent « que d’eux-mêmes », a rapporté le journal, citant d’anciens et d’actuels hauts fonctionnaires.

Trump et Biden se sont affrontés lors de leur premier débat mardi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...