Une roquette tirée de Gaza tombe dans le territoire palestinien
Rechercher

Une roquette tirée de Gaza tombe dans le territoire palestinien

Samedi, si une forte explosion a retenti dans la région de Sha'ar HaNegev, le projectile est tombé dans l'enclave palestinienne

De la fumée s'échappe d'une roquette tombée dans un champ du sud d'Israël à proximité de la frontière avec Gaza le 13 novembre 2018. (Hadas Parush/Flash90)
De la fumée s'échappe d'une roquette tombée dans un champ du sud d'Israël à proximité de la frontière avec Gaza le 13 novembre 2018. (Hadas Parush/Flash90)

Samedi, une roquette lancée depuis la bande de Gaza, contrôlée par le groupe terroriste du Hamas, est retombée à l’intérieur de l’enclave palestinienne, a déclaré l’armée israélienne.

Une forte explosion a retenti dans la région de Sha’ar HaNegev, faisant craindre que le projectile ne soit tombé dans la zone.

Le projectile a été tiré depuis le nord de Gaza, selon des informations des médias israéliens, et est retombé dans un terrain vague, sans toucher le territoire israélien.

Aucune information n’a été sortie au sujet d’éventuels blessés ou de dégâts.

Vendredi, Israël a ciblé deux postes d’observation du Hamas le long de la frontière de Gaza après que des tirs ont visé des soldats israéliens stationnés le long de la bande de Gaza, a déclaré l’armée.

« Un avion et un tank israéliens ont frappé deux positions militaires appartenant au groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza en réponse à un tir récent contre nos soldats à proximité de la barrière de sécurité », a déclaré vendredi l’armée israélienne.

Les tirs ont eu lieu alors que les soldats se préparaient aux manifestations hebdomadaires, le long de la frontière avec Gaza, qui se déroulent presque chaque vendredi depuis plus d’un an.

Un manifestant palestinien utilise une fronde pour lancer des pierres lors d’affrontements avec l’armée israélienne, à l’est de la ville de Gaza, le 19 avril 2019. (MAHMUD HAMS / AFP)

Plusieurs milliers de Palestiniens ont pris part aux manifestations de vendredi dernier, alors que certains ont mené des émeutes à la frontière, en lançant des pierres et des engins explosifs contre les soldats qui ont riposté avec du gaz lacrymogène et, parfois, des balles réelles.

Le ministère de la Santé de Gaza contrôlé par le Hamas a affirmé que 12 personnes avaient été blessées par des balles réelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...