Une vidéo montre un Palestinien donner un papier à un soldat puis plonger sur lui avec un couteau
Rechercher

Une vidéo montre un Palestinien donner un papier à un soldat puis plonger sur lui avec un couteau

La vidéo de l’attaque au couteau de samedi matin montre ses moments spectaculaires

Le terroriste palestinien Hatem Abdel-Hafiz al-Shaloudi a attaqué des soldats israéliens avec un couteau à Hébron, le 17 septembre 2016. (Crédit : capture d'écran)
Le terroriste palestinien Hatem Abdel-Hafiz al-Shaloudi a attaqué des soldats israéliens avec un couteau à Hébron, le 17 septembre 2016. (Crédit : capture d'écran)

Une vidéo montre les moments au cours desquels un agresseur palestinien a attaqué des soldats israéliens avec un couteau à Hébron samedi matin, blessant légèrement l’un d’entre eux avant d’être abattu.

L’attaquant, Hatem Abdel Hafiz al-Shaloudi, est vu s’approchant d’un soldat à un checkpoint proche du quartier juif de Tel Rumeida de Hébron, en Cisjordanie, et lui montrer une feuille de papier, probablement ses papiers d’identité. Au moment où le soldat prend les papiers et baisse la tête pour le lire, Shaloudi sort un couteau et plonge vers lui.

Le soldat réussit à s’éloigner à temps, et Shaloudi se tourne alors vers un autre soldat. Il lui court après avec le couteau, et l’on voit les deux hommes en train de se battre. Le soldat met Shaloudi à terre, et trois autres soldats courent à son secours, les armes tirées.

On ne voit pas précisément à quel moment l’assaillant est abattu. A la fin de la vidéo, les soldats s’éloignent de Shaloudi, alors immobilisé et allongé sur le sol.

Un communiqué de l’armée a annoncé que l’attaquant avait sorti un couteau pendant une vérification de routine au checkpoint, et blessé un soldat. « En réponse à la menace immédiate, les soldats sur place ont tiré sur l’assaillant, entraînant sa mort », a annoncé l’armée.

Peu de temps après l’attaque de dimanche, les soldats ont encerclé la maison de Shaloudi à Hébron. Il n’a pas été précisé si des arrestations avaient eu lieu ou si du matériel avait été saisi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...