Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

USA : L’ADL signale un pic d’antisémisme depuis le début de la guerre contre le Hamas

L'organisation a recensé 8 873 incidents antijuifs en 2023, soit une augmentation de 140 % par rapport à 2022, 732 des incidents ont eu lieu dans des universités

Un étudiant juif observe une manifestation propalestinienne et anti-Israël sur le campus de l'université de Columbia, le 14 novembre 2023. (Crédit : Spencer Platt/Getty Images/AFP)
Un étudiant juif observe une manifestation propalestinienne et anti-Israël sur le campus de l'université de Columbia, le 14 novembre 2023. (Crédit : Spencer Platt/Getty Images/AFP)

La haine anti-juive a atteint un nouveau sommet l’année dernière, selon un rapport de l’Anti-Defamation League (ADL) publié mardi, qui fait état d’un nombre record d’incidents antisémites, d’agression, de vandalisme et de harcèlement aux États-Unis, aggravés par la guerre en cours entre Israël et le Hamas.

L’organisation a recensé 8 873 incidents antisémites en 2023, soit une augmentation de 140 % par rapport à 2022 et un record depuis que le groupe a commencé à les recenser en 1979, selon le rapport.

Plus de 5 200 incidents ont été signalés après le 7 octobre 2023, date à laquelle le Hamas a attaqué Israël, assassinant près de 1 200 personnes et emmenant 253 otages dans la bande de Gaza.

Israël a répondu à l’assaut du Hamas par une contre-attaque dans l’enclave palestinienne qui aurait tué environ 32 000 Palestiniens, selon un bilan non vérifié du ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, qui ne fait pas de distinction entre les civils et les terroristes combattants.

Alors que la guerre fait rage, les tensions entre manifestants pro-israéliens et propalestiniens ont atteint un niveau très élevé aux États-Unis, notamment dans les universités.

De nombreux étudiants et professeurs juifs ont signalé une augmentation des actes antisémites, affirmant qu’ils se sentent souvent pris pour cible par les étudiants activistes qui dénoncent les actions d’Israël.

Des étudiants participant à une manifestation devant le campus de l’Université de Columbia, en novembre 2023. (Crédit : Spencer Platt/Getty Images/AFP)

« Les Américains juifs sont ciblés pour leur identité à l’école, au travail, dans la rue, dans les institutions juives et même chez eux. Cette crise exige une action immédiate de la part de tous les secteurs de la société et de tous les États de l’Union », a déclaré Jonathan Greenblatt, directeur général de l’ADL, dans un communiqué.

L’ADL a enregistré 732 incidents sur les campus entre le 7 octobre et la fin de l’année 2023, contre seulement 63 incidents au cours de la même période en 2022.

Les discriminations et les attaques signalées contre les musulmans et les Palestiniens ont également atteint un niveau record aux États-Unis en 2023, selon un rapport du Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) publié au début du mois.

Le nombre de plaintes a atteint 8 061 en 2023, soit une augmentation de 56 % par rapport à l’année précédente et le chiffre le plus élevé depuis que le groupe a commencé à les suivre il y a une trentaine d’années. Près de 3 600 de ces incidents se sont produits entre octobre et décembre, selon le CAIR.

Au début du mois, l’ADL a publié un rapport classant 85 universités américaines de A à F en fonction du « degré d’antisémitisme sur [chaque] campus ».

Seuls deux établissements, l’université Brandeis et l’université Elon, ont obtenu un A ; la grande majorité des écoles ont reçu un C, ou un D voire un F.

Jonathan Greenblatt, chef de l’Anti-Defamation League, prend la parole lors de la 60e édition de la Marche sur Washington, au mémorial Lincoln, le 26 août 2023. (Crédit : AP Photo/Andrew Harnik)

« Chaque université devrait obtenir un A – il ne s’agit pas d’une inflation des notes, c’est le minimum attendu par chaque groupe au sein de chaque université », a expliqué Greenblatt le 11 avril.

« Les étudiants juifs, comme tout autre étudiant, devraient pouvoir se sentir en sécurité et soutenus sur les campus. Ils méritent un environnement d’apprentissage exempt d’antisémitisme et de haine. Mais cela est loin d’être le cas, l’antisémitisme était déjà répandu dans les universités avant même le 7 octobre ».

L’ADL recense les cas qui lui sont directement signalés et vérifie également les informations de la presse, les dossiers de police et les cas recensés par d’autres organisations juives.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.