Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

USA: Une femme admet avoir volé 2,8 millions de dollars à un survivant de la Shoah

Peaches Stergo a rencontré l'homme âgé en ligne, l'a convaincu de lui transférer des fonds, qu'elle a utilisés pour vivre dans le luxe alors que la victime perdait son appartement

Peaches Sturgo, 36 ans, qui a escroqué un survivant de la Shoah âgé de 87 ans entre 2017 et 2021. (Crédit : Département de la justice des États-Unis)
Peaches Sturgo, 36 ans, qui a escroqué un survivant de la Shoah âgé de 87 ans entre 2017 et 2021. (Crédit : Département de la justice des États-Unis)

Une femme de Floride a plaidé coupable vendredi d’avoir escroqué pendant des années un survivant de la Shoah en lui soutirant les économies de toute une vie, ce qui l’a conduit à céder sa maison, a indiqué le département américain de la Justice.

Peaches Stergo, 36 ans, a rencontré sa victime, 87 ans, sur un site de rencontres début 2017, et l’a convaincu pendant quatre ans de transférer 2,8 millions de dollars sur son compte, qu’elle a utilisé pour mener une vie de luxe, selon un communiqué publié vendredi.

Le communiqué n’a pas donné d’autres détails sur les victimes, le décrivant seulement comme un survivant de la Shoah.

« Peaches Stergo a volé les économies d’un rescapé de la Shoah âgé de 87 ans qui cherchait simplement de la compagnie. Cette conduite est malsaine – et triste », a déclaré le procureur David Williams. « En utilisant les millions de dollars issus de la fraude, Stergo a vécu une vie de luxe, achetant une maison dans une communauté sécurisée et une Corvette, prenant des vacances dans des hôtels comme le Ritz Carlton, et achetant des milliers de vêtements de marque, tout en faisant perdre à sa victime âgée son appartement ».

Jusqu’en octobre 2021, le survivant de la Shoah a fait 62 chèques à Stergo, qui prétendait que si elle ne continuait pas à recevoir de l’argent, ses comptes seraient gelés et qu’elle ne pourrait jamais le rembourser.

Stergo s’est faite passer pour un employé de la TD Bank, utilisant un faux courriel, de fausses lettres et de fausses factures dans son stratagème.

Elle a été arrêtée en janvier à la suite d’une enquête du FBI.

L’accusée a reconnu un chef d’accusation de fraude électronique et sa condamnation est prévue pour le 27 juillet. La peine maximale pour ce crime est de 20 ans de prison.

L’accusée a accepté de payer 2 830 775 dollars de dédommagement et de céder les produits coûteux qu’elle a achetés avec l’argent volé, notamment « des montres Rolex, des sacs à main et des vêtements de marque, ainsi que de grandes quantités d’or et de bijoux », précise le communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.