USA : une hanoukkiah renversée dans un parc près du campus de Harvard
Rechercher

USA : une hanoukkiah renversée dans un parc près du campus de Harvard

Le maire de la ville de Cambridge a qualifié ce vandalisme d'acte raciste ; la police étudie la "possibilité qu'il s'agisse d'un crime motivé par la haine"

Des personnes aident à remettre sur pied une hannoukiah qu a été renversée à Cambrigde, dans le Massachusetts, le 3 décembre, 2018 (Crédit : capture d'écran/Twitter)
Des personnes aident à remettre sur pied une hannoukiah qu a été renversée à Cambrigde, dans le Massachusetts, le 3 décembre, 2018 (Crédit : capture d'écran/Twitter)

CAMBRIDGE, Massachusetts — Une hanoukkiah (candélabre à huit branches) a été renversée dans un jardin public non loin de l’université de  Harvard, peu avant le début de la Fête des Lumières.

Un homme de type caucasien, vêtu de noir, a été aperçu en train de foncer à vélo sur la hanoukkiah sur Cambridge Common, avant de la déplacer, dimanche après-midi. Il aurait ensuite pris la fuite, selon la police qui a rapporté les propos de deux témoins oculaires.

« Nous étudions la piste raciste », a déclaré Jeremy Warnick, chef de la police au Boston Globe.

Dans une vidéo filmée par un piéton immédiatement après l’acte de vandalisme, on aperçoit un groupe de personnes remettre en place la hanoukkiah . La vidéo a été vue plus de 9 400 fois.

L’installation de la hanoukkiah est parrainée par la branche Habad-Loubavitch de Harvard, avec l’autorisation de la ville de Cambridge, a déclaré le rabbin Hirschy Zarchi, directeur de la branche. Son organisation parraine l’allumage public depuis 19 ans, a-t-il dit au JTA.

La hanoukkiah avait déjà fait l’objet de vandalisme, a déploré Zarchi, mais le dernier incident remonte à une dizaine d’années.

Le maire de Cambridge Marc McGovern a qualifié cet acte de vandalisme d’acte de de haine.

« Cambridge s’oppose à toute forme d’animosité et reste vigilante face à la moindre infraction », a-t-il tweeté dimanche.

Le 28 novembre, une hanoukkiah de plus de 135 kilos a été volée à l’entrée d’une synagogue de la banlieue de Boston avant d’être retrouvée quelques heures plus tard 1,5 kilomètre plus loin environ.

La police de Brookline a fait savoir au Boston Herald qu’elle a pu être prise pour cible par des voleurs de ferraille mais qu’elle n’excluait pas la possibilité d’un crime de haine.

Une vague d’actes antisémites, notamment l’inscription de croix gammées et de propos racistes ont touché le nord de Boston

« La négativité et la haine se répandent », a déclaré Zarchi.

Mais le rabbin s’est dit rassuré par la gentillesse des personnes qui « se sont lancées pour restaurer la hanoukkiah et la remettre en place ».

« C’est une histoire typique de Hanoukkah », a-t-il dit, au sujet de la victoire de la lumière sur l’obscurité. « La communauté a été très touché de leur acte. »

Mardi soir, la branche Habad-Loubavitch de Harvard a organisé son allumage public annuel dans le jardin de l’université, en présence du président de l’université Lawrence Bacow, qui a procédé à l’allumage. Jeudi, la communauté Habad se réunira autour de la hanoukkiah de Cambridge Common et rendra hommage aux personnes qui ont restauré la hanoukkiah et filmé la vidéo.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...