USA: une université catholique s’excuse après des moqueries contre des Juifs
Rechercher

USA: une université catholique s’excuse après des moqueries contre des Juifs

Des étudiants de la faculté de Fairfield ont chanté des chansons antisémites contre l’équipe Staples, constituée d'un tiers d’étudiants juifs ; les arbitres ne sont pas intervenus

Des membres de l'équipe de crosse de la Staples High School en 2018. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Des membres de l'équipe de crosse de la Staples High School en 2018. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un établissement catholique dans le Connecticut s’est excusé auprès d’un lycée public après que certains de ses étudiants ont chanté des chansons antisémites lors d’un match de crosse.

Lors d’un match le 30 mai au lycée Staples à Westport, des supporters assis dans la tribune des étudiants de l’école préparatoire de Fairfield ont chanté “Happy Hanukkah”, “We have Christmas,” et “The Dreidel Song,” en direction des joueurs juifs de l’équipe Staples.

Des responsables religieux, des représentants de la Ligue Anti-Diffmation (ADL) et les dirigeants de la classe préparatoire Fairfield se sont rencontrés mardi pour discuter des moqueries antisémites.

Environ un tiers de l’équipe Staples est juif, selon des articles locaux.

La responsable de l’établissement Westport, Colleen Palmer, a déclaré à CBS New York qu’elle était agacée par le fait que personne ne soit intervenu pour arrêter ce comportement antisémite, et tout particulièrement les arbitres.

La Conférence Athlétique Interscolaire du Connecticut a déclaré à CBS qu’il n’y aura pas de sanctions disciplinaires des arbitres du match, déclarant que si les arbitres ont l’autorité pour arrêter le match, c’est aux responsables de l’établissement désigné de contrôler leurs supporters.

Fairfield College Preparatory SchoolOfficial StatementJune 2, 2018Fairfield College Preparatory School’s lacrosse…

Posted by Fairfield Prep on Saturday, 2 June 2018

Fairfield Prep a déclaré dans un communiqué que les sanctions disciplinaires seront gérées en interne.

Le communiqué publié ce weekend et posté sur la page Facebook de l’école expliquait que « les efforts des étudiants athlètes ont été éclipsés par le comportement de certaines étudiants dans la tribune des supporters ».

Le législateur d’état du Connecticut a passé le mois dernier une loi qui rend obligatoire l’enseignement de l’Holocauste et du génocide dans les lycées de l’état, au début de l’année scolaire à venir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...