Vaccin: les soignants déployés par Biden sont des « nazis des aiguilles » -élue US
Rechercher

Vaccin: les soignants déployés par Biden sont des « nazis des aiguilles » -élue US

La représentante républicaine a déjà utilisé le terme "chemises brunes" pour désigner l'application des mesures de santé publique par le gouverneur juif de l'État

La représentante américaine Lauren Boebert (R-CO) écoute pendant une conférence de presse devant le Capitole des États-Unis le1er juillet 2021 à Washington, DC. (Crédit : Alex Wong/Getty Images/AFP)
La représentante américaine Lauren Boebert (R-CO) écoute pendant une conférence de presse devant le Capitole des États-Unis le1er juillet 2021 à Washington, DC. (Crédit : Alex Wong/Getty Images/AFP)

JTA – La représentante républicaine Lauren Boebert a comparé les efforts fédéraux de vaccination contre le COVID-19 au nazisme, en tweetant que Joe Biden « a déployé ses nazis de l’aiguille » dans son district du Colorado.

Mme Boebert, qui en est à son premier mandat, a publié ce tweet après avoir visionné une vidéo de Jen Psaki, attachée de presse de la Maison Blanche, discutant des efforts de l’administration pour augmenter les taux de vaccination par des actions ciblées dans le pays. Mme Psaki a mentionné le comté de Mesa, qui se trouve dans la circonscription de Madame Boebert.

En plus du nazisme, Boebert a également comparé la sensibilisation au communisme en Chine. « Biden a déployé ses nazis de l’aiguille dans le comté de Mesa », a-t-elle écrit jeudi. « Les habitants de mon district sont plus qu’assez intelligents pour prendre leurs propres décisions concernant le vaccin expérimental et n’ont pas besoin d’être contraints par des agents fédéraux. Me suis-je réveillée dans la Chine communiste ? »

Il n’a pas été signalé que des agents du gouvernement aient forcé qui que ce soit à se faire vacciner.

Le tweet de Boebert survient deux jours après que la représentante Marjorie Taylor Greene, une autre républicaine du premier mandat, a tweeté que les démarcheurs qui font de la sensibilisation aux vaccins sont des « chemises brunes médicales« , une référence à une milice du parti nazi.

La représentante républicaine Marjorie Taylor Greene de Géorgie arrive pour prendre la parole lors d’une conférence de presse au Capitole à Washington, le 5 février 2021. (AP Photo/Susan Walsh)

Boebert a également utilisé précédemment le terme « chemises brunes » pour désigner l’application des mesures de santé publique par le gouverneur du Colorado, Jared Polis, qui est juif.

« Ici, dans le comté de Garfield où se trouve mon restaurant, les restaurants ferment une fois de plus parce que le gouverneur Polis a envoyé ses chemises brunes pour s’assurer que tout le monde ferme », a-t-elle déclaré à une station de radio locale en janvier.

Boebert est propriétaire du Shooters Grill, un restaurant qui promeut le port d’armes à feu situé à Rifle, dans le Colorado.

Boebert et Greene ont toutes deux fait l’éloge de QAnon, la théorie du complot pro-Donald Trump aux racines antisémites, avant de s’en distancier. Mme Greene a comparé à plusieurs reprises les politiques auxquelles elle s’oppose aux actions nazies, ce dont elle s’est excusée après avoir visité le musée commémoratif de l’Holocauste aux États-Unis le mois dernier. Son commentaire sur les « chemises brunes » est intervenu trois semaines après cette visite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...