Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

« Vigilance » devant les écoles juives de France pour la rentrée

Dans un contexte d'explosion du nombre d'actes antisémites, la sécurité a été renforcée autour des lieux de culte et établissements scolaires juifs

Photo prise le 25 juillet 2016 à la base militaire et au centre de commandement du plan antiterroriste français "Vigipirate", baptisé "Opération Sentinelle", au fort de Vincennes, en banlieue de Paris, montre un soldat français à côté du logo Vigipirate. (Crédit : IAN LANGSDON / POOL / AFP)
Photo prise le 25 juillet 2016 à la base militaire et au centre de commandement du plan antiterroriste français "Vigipirate", baptisé "Opération Sentinelle", au fort de Vincennes, en banlieue de Paris, montre un soldat français à côté du logo Vigipirate. (Crédit : IAN LANGSDON / POOL / AFP)

Les quelque 35 000 élèves scolarisés dans l’enseignement confessionnel juif ont repris l’école sous haute surveillance lundi, dans un contexte d' »explosion » des actes antisémites.

A Strasbourg comme en banlieue parisienne, les parents interrogés, qui refusent pour la plupart de donner leur nom, témoignent de leur « peur » depuis les attaques sanglantes du Hamas contre Israël, le 7 octobre.

« On est tendus, on accompagne beaucoup plus nos enfants à l’école, on les laisse moins se débrouiller comme avant », affirme à l’AFP Yaël, 35 ans, dont deux enfants sont scolarisés à l’école Aquiba de Strasbourg.

« On rentre dans un autre état d’esprit. Les enfants on ne leur en parle pas trop pour qu’ils ne soient pas trop touchés, mais nous, on essaie de faire très attention. Et quand je dépose les enfants à l’école, j’ai une boule dans la gorge », raconte Liora, 30 ans, qui vient chercher ses deux enfants à la pause de midi, à l’école gardée par deux CRS.

Personne n’a oublié l’attaque de l’école juive Otzar Hatorah à Toulouse en 2012, au cours de laquelle Mohammed Merah avait tué un enseignant et trois élèves.

« Il peut y avoir un attentat, et les écoles sont des cibles, pour marquer l’opinion publique », soupire Samuel, 70 ans, devant l’école Maïmonide Rambam de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) où quatre militaires sont postés, leur arme bien visible entre les mains.

Même s’il se dit « rassuré » par ce dispositif, Daniel M., 55 ans, témoigne de la « peur » de la communauté juive. « Ça fait des années, depuis 2001 en fait, qu’on sent que l’antisémitisme revient », ajoute-t-il.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a affirmé dimanche que les actes antisémites avaient « explosé » en France depuis le 7 octobre avec 1 040 actes recensés.

Le ministre français de l’Intérieur Gerald Darmanin à l’université de la Sorbonne à Paris le 26 octobre 2023. (Thomas SAMSON / POOL / AFP)

Dans ce contexte la sécurité a été renforcée autour des lieux de culte et établissements scolaires juifs: « 10 000 policiers, gendarmes et militaires de Sentinelle sont mobilisés pour protéger 900 endroits, des écoles, des synagogues, où vont les Français de confession juive », a rappelé le ministre.

« L’Etat fait beaucoup mais nous savons qu’il ne peut pas tout faire, et nos établissements investissent beaucoup en sécurité (sas, barrières, filins, grilles…) sur fonds privés », affirme à l’AFP Ariel Goldmann, le président du Fonds social juif unifié (FSJU).

Avant les vacances des alertes à la bombe ont eu lieu dans une vingtaine d’établissements scolaires juifs. « C’est un facteur anxiogène », ajoute-t-il.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.