Rechercher

Virginie: Des manifestants déguisés en « néonazis » ciblent le candidat républicain

Un groupe de républicains anti-Trump veulent rappeler aux électeurs que Glenn Youngkin n'avait pas condamné le rassemblement de Charlottesville en 2017

Glenn Youngkin, candidat républicain au poste de gouverneur de Virginie, s'exprime dans un restaurant lors d'une étape de sa campagne à Charlottesville, en Virginie, le 29 octobre 2021. (Crédit : Anna Moneymaker/Getty Images)
Glenn Youngkin, candidat républicain au poste de gouverneur de Virginie, s'exprime dans un restaurant lors d'une étape de sa campagne à Charlottesville, en Virginie, le 29 octobre 2021. (Crédit : Anna Moneymaker/Getty Images)

JTA – La semaine dernière, des manifestants se sont fait passer pour les suprémacistes blancs antisémites à l’origine d’un rassemblement meurtrier en Virginie en 2017, lors d’un mouvement de protestation contre le candidat républicain au poste de gouverneur de l’État, un signe du rôle croissant que les accusations d’antisémitisme jouent dans la course serrée.

La manifestation de vendredi contre Glenn Youngkin, qui se présente au poste de gouverneur contre l’ancien gouverneur Terry McAuliffe, a été organisée par le Lincoln Project, un groupe de républicains anti-Trump. L’élection a lieu mardi.

Les démocrates accusent les républicains de tolérer et de parfois faire progresser l’antisémitisme dans leurs rangs.

Youngkin a soutenu Donald Trump avant les primaires, mais avait cherché à prendre ses distances avec l’ancien président depuis qu’il est devenu le candidat désigné. Trump reste populaire auprès de la base du GOP (Parti républicain) mais reste largement impopulaire en Virginie.

Dans l’un des épisodes les plus catastrophiques de sa présidence, M. Trump avait hésité à condamner la marche néo-nazie meurtrière qui s’est déroulée dans cet État, déclarant qu’il y avait « des gens très bien » des deux côtés.

Dans un communiqué, le Lincoln Project a déclaré que la manifestation visait à rappeler aux électeurs « ce qui s’est passé à Charlottesville il y a quatre ans, l’adhésion du parti républicain à ces valeurs et l’incapacité de Glenn Youngkin à les condamner ».

Samedi, M. Youngkin a déclaré à un animateur de radio que la manoeuvre devrait se retourner contre lui et que M. McAuliffe était « responsable ».

« Quiconque utilise le nationalisme blanc et le racisme comme stratagème de campagne est absolument dégoûtant », a déclaré Youngkin.

Cinq manifestants ont posé près d’un bus de Youngkin lors d’un événement de campagne à Charlottesville, portant les pantalons kaki et les chemises blanches typiques de l’un des groupes suprémacistes blancs qui avaient rejoint le rassemblement de 2017. Ils portaient également des torches tiki, que les marcheurs de 2017 portaient, terrorisant les habitants de Charlottesville la nuit précédant le rassemblement.

Avant que le Lincoln Project ne publie sa déclaration, une photo des manifestants a semé la confusion sur les réseaux sociaux, les républicains et les démocrates s’accusant mutuellement d’avoir inspiré ou organisé la manifestation.

La manifestation a une résonance supplémentaire maintenant qu’un procès civil très médiatisé est en cours à Charlottesville. Un certain nombre de victimes des violences de 2017 poursuivent les groupes et les individus qui auraient organisé le rassemblement.

Des accusations d’antisémitisme ont été portées contre au moins trois républicains qui se présentent à la Chambre des délégués, ainsi que contre Youngkin lui-même.

La représentante Elaine Luria (démocrate de Virginie), membre juive de la Chambre des représentants de Virginia Beach, a interpellé Youngkin au début du mois pour des commentaires qu’il a faits lors d’un événement de campagne accusant George Soros de placer subrepticement des militants d’extrême-gauche dans les conseils d’administration scolaires locaux. Soros, un milliardaire juif libéral qui fait souvent l’objet d’invectives antisémites, n’est pas impliqué dans les courses aux conseils d’administration scolaires.

« Je le dénonce dans mon propre parti et je le dénonce maintenant », avait déclaré Luria dans un tweet à l’époque. « Evoquer George Soros comme un financeur de l’ombre est une théorie de la conspiration antisémite. C’est une déclaration inacceptable de la part de Glenn Youngkin ».

La démocrate Eileen Filler-Corn, qui est la première femme juive et la première présidente de la Chambre des délégués, s’est jointe au début du mois à Doug Emhoff, le premier conjoint juif d’une vice-présidente, lors d’un événement de collecte de fonds démocrate juif dans le nord de la Virginie, où ils ont invoqué la montée de l’antisémitisme comme une raison essentielle de voter pour les démocrates dans la course au poste de gouverneur de l’État ainsi que lors des élections de mi-mandat de l’année prochaine.

Des néonazis et des suprémacistes blancs encerclent des contre-manifestants au pied d’une statue de Thomas Jefferson après avoir défilé sur le campus de l’Université de Virginie avec des torches à Charlottesville, Virginie, le 11 août 2017. (Crédit : Shay Horse/NurPhoto via Getty Images)

Le Jewish Democratic Council of America (JDCA) s’est joint au Lincoln Project pour diffuser deux publicités sur Internet destinées aux électeurs juifs du nord de la Virginie, soulignant que l’antisémitisme est une menace contre laquelle les républicains ne font pas grand-chose, selon eux. Le groupe juif  a également organisé des campagnes téléphoniques ciblant les électeurs juifs de l’État. L’une de ces campagnes téléphoniques a été précédée d’un discours d’encouragement de Dan Helmer, un délégué juif de l’État dont l’adversaire l’a dépeint dans un courrier comme se frottant les mains en contemplant des amas de pièces d’or.

Dans un tweet, la JDCA a appelé Youngkin à « dénoncer ce comportement grossier », en faisant référence aux manifestants portant des torches tiki. La JDCA a supprimé son tweet après la déclaration du Lincoln Project.

La directrice générale de la JDCA, Halie Soifer, a déclaré à la Jewish Telegraphic Agency que la manifestation du Lincoln Project était « inappropriée » mais que la campagne de Youngkin était à blâmer pour avoir laissé l’antisémitisme être présent dans la course.

« L’indignation suscitée par la manifestation inappropriée du Lincoln Project devrait être redirigée vers Glenn Youngkin et l’adhésion du GOP (Parti républicain) de Virginie à l’extrémisme de droite, ainsi que l’utilisation répétée par Youngkin de tropes antisémites », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...