Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Washington exhorte l’Iran à libérer « immédiatement » le navire pétrolier saisi

L'Iran a saisi, plus tôt jeudi, ce pétrolier en représailles au "vol", selon Téhéran, par les Etats-Unis d'une importante cargaison de pétrole iranien transportée par ce même navire l'an dernier

Des navires identifiés comme le Virgo, à gauche, et le Suez Rajan, par le groupe de pression United Against Nuclear Iran, en mer de Chine méridionale, le 13 février 2022. (Crédit : Planet Labs PBC via AP/Dossier)
Des navires identifiés comme le Virgo, à gauche, et le Suez Rajan, par le groupe de pression United Against Nuclear Iran, en mer de Chine méridionale, le 13 février 2022. (Crédit : Planet Labs PBC via AP/Dossier)

La diplomatie américaine a exhorté jeudi l’Iran à libérer « immédiatement » le navire pétrolier que le pays a saisi plus tôt dans la journée dans le Golfe d’Oman.

« Le gouvernement iranien doit immédiatement libérer le bateau et son équipage », a déclaré à la presse le porte-parole du département d’Etat, Vedant Patel.

« Cette saisie illégale d’un navire commercial est le dernier exemple en date du comportement de l’Iran, ou permis par l’Iran, visant à perturber le commerce international », a-t-il ajouté.

L’Iran a saisi, plus tôt jeudi, ce pétrolier en représailles au « vol », selon Téhéran, par les Etats-Unis d’une importante cargaison de pétrole iranien transportée par ce même navire l’année dernière, sur fond de tensions régionales exacerbées.

L’agence de sécurité maritime britannique (UKMTO) et la société privée Ambrey ont rapporté que des hommes armés « en tenue militaire » étaient montés à bord du St Nikolas, un pétrolier géré par une compagnie grecque et battant pavillon des Iles Marshall.

Les Etats-Unis avaient saisi l’an dernier une cargaison de 980 000 barils de pétrole brut à bord du Suez Rajan (ancien nom du St Nikolas) et engagé des poursuites contre ce navire pour avoir transporté du pétrole iranien sous sanction. Le propriétaire du pétrolier avait plaidé coupable et écopé d’une amende de 2,5 millions de dollars.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.