Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Washington : Le fils d’un rabbin arrêté pour avoir poussé des manifestants anti-Israël

Le CAIR veut une enquête pour "crime de haine" contre Ezra Weinblatt suite à l'incident devant l'ambassade d'Israël ; celui-ci qualifie les manifestations "d'illégales et gênantes"

Ezra Weinblatt est menotté par des policiers après une agression présumée contre des manifestants pro-palestiniens devant l'ambassade d'Israël à Washington, le 16 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran : X/CAIR, utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Ezra Weinblatt est menotté par des policiers après une agression présumée contre des manifestants pro-palestiniens devant l'ambassade d'Israël à Washington, le 16 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran : X/CAIR, utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

WASHINGTON (JTA) – Les services secrets américains ont arrêté en début de semaine le fils d’un éminent rabbin de la région de Washington en raison d’une altercation qu’il aurait eu avec des manifestants devant l’ambassade d’Israël.

Deux témoins cités dans une fiche d’arrestation des services secrets accusent Ezra Weinblatt, un agent immobilier, de les avoir poussés le 16 avril vers midi et d’avoir cassé leur sono. Ezra Weinblatt est le fils du rabbin Stuart Weinblatt, qui dirige la congrégation Bnai Tzedek à Potomac, dans le Maryland.

Le jeune Weinblatt a déclaré aux services secrets que « ce que [les manifestants] faisaient était illégal et gênant », selon le procès-verbal de l’arrestation, qui a été obtenu par le Conseil des relations américano-islamiques, un groupe de pression qui a défendu Israël pendant sa guerre contre le groupe terroriste du Hamas à Gaza.

Les services secrets ont confirmé l’arrestation à la Jewish Telegraphic Agency.

« Le 16 avril, vers 11 h 55, des agents de la division en uniforme des services secrets américains ont arrêté un individu au 3514 International Drive, NW, à la suite d’une altercation », a déclaré un porte-parole. « L’individu a été arrêté pour ‘destruction de biens’ et ‘agression légère ».

Une vidéo Instagram dont le lien figure dans le communiqué du CAIR montre un homme jetant un PA à l’extérieur de l’ambassade mardi vers midi. On entend les voix de plusieurs femmes crier « Le sionisme est un péché », « Cet homme l’a agressée » et « Qu’est-ce qui ne va pas chez vous ! », tandis qu’un enregistrement en boucle d’une sirène de raid aérien retentit. L’homme retourne à sa voiture mais est arrêté par les services secrets. Il quitte les lieux pacifiquement.

« Les forces de l’ordre devraient envisager des poursuites pour crime de haine contre Weinblatt », a écrit le bureau national du CAIR sur X.

Ezra Weinblatt siège au conseil d’administration du Jewish Community Relations Council of Greater Washington. Il retweete sur son compte X des commentaires pro-israéliens sur la guerre entre Israël et le Hamas.

En novembre, il a publié un article d’opinion dans le Times of Israel en anglais sous la forme d’une lettre ouverte à l’organisation à but non lucratif Save the Children, l’invitant à ne pas citer les informations diffusées par le groupe terroriste palestinien du Hamas et les groupes affiliés. Il y décrit ce qu’il qualifie de tactiques d’intimidation lors des manifestations anti-Israël.

« La menace de violence, et les violences contre la communauté juive, sont effrayantes et réelles, et non imaginaires », a indiqué Weinblatt.

Depuis le début de la guerre, les manifestations contre l’ambassade se sont intensifiées ; en février, un pilote américain propalestinien s’est immolé à l’extérieur de l’ambassade. Il a succombé à ses blessures.

Illustration : des manifestants se rassemblent devant l’ambassade d’Israël à Washington pour demander un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, le 2 mars 2024. (Crédit : Celal Gunes/Anadolu via Getty Images)

Des responsables juifs qui se sont rendus à l’ambassade se sont plaints au département d’État américain de l’intensité des manifestations, notamment de la sirène d’alerte aérienne très bruyante jouée en boucle. Les protestations et la question de savoir si le département d’État, l’une des agences responsables de la sécurité des diplomates, pouvait faire davantage pour protéger l’ambassade ont été au centre des discussions mardi lors d’une réunion entre les dirigeants de la communauté juive et le secrétaire d’État Antony Blinken.

Les manifestants ont abordé des personnes qui se rendaient à l’ambassade, courant devant elles pour les filmer avec leurs smartphones, tout en les accusant d’être complices d’un génocide et en les insultant ou en lançant des remarques dénigrantes sur leur apparence.

Weinblatt est un membre éminent de la communauté juive de Washington depuis de nombreuses années. Il dirige la Coalition rabbinique sioniste.

Ni Weinblatt ni le JCRC n’ont répondu aux demandes de commentaires.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.