Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Wiz lève 300 M de $ pour une valorisation de 10 Mds mais les fonds resteront aux USA

Le DG de la firme s'inquiète non seulement du retrait des capitaux d'Israël, mais aussi du fait que les fonds n'y entreront plus en raison de l'incertitude autour de la refonte judiciaire

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Les bureaux de Wiz à Tel Aviv. (Crédit : Authorization)
Les bureaux de Wiz à Tel Aviv. (Crédit : Authorization)

Près de trois ans après sa création, la startup américano-israélienne de cybersécurité Wiz est valorisée à un montant stupéfiant de 10 milliards de dollars après avoir levé 300 millions de dollars lors de son dernier tour de financement privé, a annoncé la société lundi. La société a toutefois souligné que l’argent ne sera pas investi en Israël compte tenu de l’incertitude autour du système judiciaire du pays.

« Malheureusement, au vu des changements judiciaires prévus, l’argent que nous avons levé n’entrera pas en Israël », a déclaré au Times of Israel Assaf Rappaport, cofondateur et PDG de Wiz, qui est l’un des porte-parole des protestations contre les plans de remaniement judiciaire du gouvernement. « Compte tenu de l’incertitude sur l’indépendance des institutions en Israël et suite à une évaluation aiguë des risques de la situation, nous conserverons des fonds dans des banques américaines tout en poursuivant nos activités en Israël. »

Wiz emploie 650 personnes, dont 150 en Israël. Le dernier tour de table a été mené par Lightspeed Venture Partners avec la participation d’investisseurs existants, dont Greenoaks Capital Partners et Index Ventures.

À ce jour, Wiz a levé 900 millions de dollars auprès d’investisseurs, dont Sequoia Capital, Insight Partners, Blackstone et G Squared, et est également soutenu par des investisseurs privés et des entrepreneurs tels que Bernard Arnault et le fondateur de Starbucks, Howard Schultz.

« Wiz est désormais la plus grande licorne du secteur de la cybersécurité au monde et la société SaaS la plus rapide à atteindre une valorisation de 10 milliards de dollars », a déclaré la société dans un communiqué.

Rappaport s’est prononcé contre les changements judiciaires prévus ces dernières semaines, mettant en garde contre leur impact économique potentiel et affirmant que les investisseurs ont fait pression sur sa direction pour qu’elle prenne des précautions dans un contexte d’incertitude quant à l’affaiblissement du système juridique. Rappaport rejoint un certain nombre de cadres supérieurs du monde des affaires et de la technologie en Israël qui prennent des mesures pour retirer leurs fonds d’Israël afin de diversifier les risques.

Assaf Rappaport, PDG de Wiz. (Crédit : autorisation)

« Notre plus grande préoccupation concernant la haute technologie israélienne n’est pas seulement l’argent qui quitte Israël, mais aussi la grande quantité d’argent qui n’entrera plus en Israël », a déclaré Rappaport. « J’entends de partout, les voix des investisseurs inquiets, des entrepreneurs qui retirent secrètement de l’argent du pays et des travailleurs qui craignent pour leur avenir en Israël. »

Le remaniement judiciaire proposé par le ministre de la Justice, Yariv Levin, limiterait considérablement la capacité de la Haute Cour à annuler des lois et permettrait à la Knesset d’adopter à nouveau les lois que la Cour a annulées. Elle donnerait également au gouvernement de coalition du Premier ministre Netanyahu le contrôle des nominations des juges et permettrait aux ministres de nommer leurs propres conseillers juridiques.

Le projet du gouvernement de bouleverser le système judiciaire a pesé sur le sentiment du marché, car on craint son impact négatif sur la note de crédit souveraine du pays, ce qui pourrait provoquer une sortie de capitaux et faire fuir les investisseurs.

« Wiz a connu le succès jusqu’à aujourd’hui grâce à un écosystème incroyable qui existe en Israël, mais il est actuellement confronté à un danger existentiel », a déclaré Rappaport. « Je crois et j’espère que les voix de la douleur provenant de toutes les parties du peuple inciteront le gouvernement à se concentrer sur les incidents de sécurité, à arrêter les actions législatives et à s’efforcer de trouver un véritable compromis acceptable pour toutes les parties. »

Wiz a été fondée début 2020 par Rappaport, Yinon Costica, Ami Luttwak et Roy Reznik, la même équipe qui a fondé la firme Adallom (vendue à Microsoft pour 320 millions de dollars en 2015) et dirigé le groupe de sécurité du cloud de Microsoft Azure.

Wiz, dont le siège est à New York, a déclaré que le tour de financement actuel, à un stade avancé, sera utilisé pour stimuler la croissance de ses opérations mondiales, en particulier aux États-Unis. Plus précisément, la société prévoit d’augmenter ses effectifs aux États-Unis et dans le monde, et d’ouvrir trois nouveaux bureaux à Austin, Dallas et Washington, DC.

« Malgré la récession, nous constatons que les entreprises continuent d’investir dans la sécurisation de leurs opérations contre les cyberattaques », a déclaré Rappaport. « La demande pour la plateforme de sécurité de Wiz est élevée, en particulier aux États-Unis, et nous voulons donc construire une plateforme plus grande et attirer plus de talents sur nos trois nouveaux sites aux États-Unis. »

La technologie sans agent de Wiz fournit une couverture de sécurité de l’ensemble de l’environnement cloud d’une entreprise « en quelques minutes » pour une réduction rapide des risques, a déclaré la société. Elle compte désormais parmi ses clients plus de 35 % des entreprises du classement Fortune 500, ajoute-t-elle.

La société a été créée au moment où la pandémie de COVID-19 commençait à gagner du terrain dans le monde, obligeant des entreprises et des travailleurs entiers à se connecter et provoquant une énorme vague de migration vers le cloud.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.