Yaalon fustige la Turquie pour son « soutien » au terrorisme
Rechercher

Yaalon fustige la Turquie pour son « soutien » au terrorisme

Le ministre de la Défense espère qu'Israël et la Turquie pourront passer au-dessus de leurs différences et retisser leur lien

Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon et son homologue grec, Panos Kammenos, à Athènes, le mardi 26 janvier 2016 Crédit : (Ariel Hermione/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon et son homologue grec, Panos Kammenos, à Athènes, le mardi 26 janvier 2016 Crédit : (Ariel Hermione/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, a accusé la Turquie de « soutenir » le terrorisme et d’aider le groupe Etat islamique en leur achetant du pétrole et en permettant à ses combattants de passer sans encombre en provenance et à destination de l’Europe.

L’EI, a-t-il dit lors d’une rencontre avec son homologue grec, Panos Kammenos, à Athènes, « jouit de l’argent turc pour le pétrole depuis très, très longtemps ».

Il a également accusé la Turquie, avec qui la Grèce a eu des relations problématiques au cours de ces dernières décennies, de « permettre aux djihadistes de se déplacer vers l’Europe de la Syrie et de l’Irak, et de rentrer à la maison dans le cadre de l’infrastructure terroriste [de l’EI] en Europe ».

Pourtant, dit-il, « j’espère » que la Turquie et Israël pourront mettre de côté leurs différences et réparer leurs relations, et qu’Ankara « rejoindra les pays qui luttent contre le terrorisme et non pas ceux qui le génèrent ou le soutiennent ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...