Yaalon : Israël combat la vague de terreur mais cela prend du temps
Rechercher

Yaalon : Israël combat la vague de terreur mais cela prend du temps

Le ministre de la Défense rappelle à la population que, même si les forces de sécurité font tout ce qui est en leur pouvoir pour contrecarrer les attaques, la patience est de mise

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ministre de la Défense d'alors, Moshe Yaalon, à Jérusalem, le 8 octobre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ministre de la Défense d'alors, Moshe Yaalon, à Jérusalem, le 8 octobre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Samedi, le ministre de la Défense Moshe Yaalon a assuré à la population israélienne que combattre la violence palestinienne prendrait du temps et coûterait des efforts mais que les autorités travaillaient sans relâche pour empêcher les activités terroristes en Cisjordanie et dans tout le pays.

« La lutte contre le terrorisme exige de la détermination, de la patience et du discernement », a déclaré Yaalon au terme d’une journée d’attaques au couteau contre des soldats de Tsahal, du personnel de sécurité et des civils.

« Tsahal, la police israélienne et le service de sécurité Shin Bet ont fait tout les efforts possibles pour contrecarrer les attaques terroristes. L’Etat israélien agit d’une main de fer contre les terroristes et leurs commandeurs, qu’ils soient associés à des groupes ou [qu’ils agissent] seuls », a affirmé Yaalon selon le site d’actualités Ynet.

Samedi, à dix heures du matin, on comptait déjà cinq attaques palestiniennes visant des civils israéliens et des cibles militaires. Chaque attaque s’est soldée par la mort du terroriste impliqué.

A Hébron, les violences ont commencé là où quelques centaines de Juifs vivent à proximité des tensions avec des milliers de Palestiniens.

Trois Palestiniens ont été abattus alors qu’ils essayaient chacun de poignarder des Israéliens. Un adolescent palestinien a également été tué alors qu’il essayait de poignarder des officiers de la police des frontières dans le quartier d’Armon Hanatziv à Jérusalem.

Et à l’intersection de Qalandiya près de Jérusalem, un cinquième Palestinien a été abattu alors qu’il tentait de poignarder un officier de la police des frontières.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...