Israël en guerre - Jour 285

Rechercher

Yair Netanyahu partage un post qualifiant « d’erreurs fatales » les chefs de la sécurité

Le fils du Premier ministre est connu pour ses opinions d’extrême-droite et son omniprésence sur les réseaux sociaux, qui l’ont conduit devant les tribunaux à maintes reprises

Une story publiée sur Instagram par Yair Netanyahu, avec une image du chef de Hamahane HaMamlahti Benny Gantz avec, en légende, le "roi de la conception", une image partagée le 15 juin 2024. (Capture d'écran : used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Une story publiée sur Instagram par Yair Netanyahu, avec une image du chef de Hamahane HaMamlahti Benny Gantz avec, en légende, le "roi de la conception", une image partagée le 15 juin 2024. (Capture d'écran : used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Yair Netanyahu, le fils du Premier ministre, a partagé un post sur Instagram montrant une image du leader du parti Hamahane HaMamlahti Benny Gantz accompagnée de la légende « le roi de la conception ». Il qualifie, dans la même publication, trois autres responsables de premier plan de la sécurité israélienne « d’erreurs fatales ».

La vidéo montre des images du chef d’état-major Herzi Halevi, du dirigeant de l’agence de sécurité du Shin Bet Ronen Bar et du responsable des Renseignements militaires Aharon Haliva, avec une légende : « Qui a nommé ?… », une interrogation suivie du nom des trois individus.

« Ces erreurs fatales – elles ont été commises par la nomination d’un seul homme », dit ensuite le texte qui présente dans la foulée des images de Gantz, « le roi de la conception ».

Les trois hommes avaient été nommés sous le gouvernement d’unité de Naftali Bennett et de Yair Lapid. Gantz était alors ministre de la Défense.

Yaïr Netanyahu, fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, se rendant à une audience du tribunal dans le cadre du procès en diffamation intenté par l’ex-députée Stav Shaffir, à Tel Aviv, le 29 novembre 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

La « conception » est le paradigme profondément erroné, disent un grand nombre de personnes, qui avait prévalu dans les années qui avaient précédé l’assaut meurtrier du 7 octobre et qui laissait penser que le Hamas privilégiait le calme sur la frontière avec Gaza et l’obtention de financements de la part de la communauté internationale à une guerre ouverte et totale avec Israël.

De nombreux critiques du gouvernement accusent Benjamin Netanyahu d’avoir été « le père de la conception ». Le Premier ministre, pour sa part, a affirmé n’avoir jamais eu foi en cette idée qui, a-t-il dit, était avancée par les membres de l’establishment de la sécurité.

La question des responsabilités des dirigeants des différentes institutions sécuritaires d’Israël se pose, dans le pays, depuis le 7 octobre. Tsahal a ouvert une enquête qui est encore en cours et le contrôleur de l’État a lancé ses propres investigations.

Netanyahu, de son côté, a insisté sur le fait qu’il fallait attendre qu’une commission d’enquête de l’État se prononce sur la culpabilité du gouvernement – ce qui, selon lui, ne peut avoir lieu tant que la guerre à Gaza est en cours.

Yair Netanyahu est connu pour ses opinions d’extrême-droite et son omniprésence sur les réseaux sociaux, qui l’ont conduit devant les tribunaux à maintes reprises. Il aurait beaucoup d’influence sur la politique de son père.

Le 25 mai dernier, il avait suscité un énième tollé après avoir partagé une vidéo où un homme masqué, en habit militaire, menaçait d’une mutinerie, exigeant le départ de son poste du ministre de la Défense Yoav Gallant et déclarant qu’il ne suivraient plus les ordres si le gouvernement devait ne pas poursuivre son objectif « de victoire totale » contre le Hamas.

Yair Netanyahu a également été critiqué pour être resté aux États-Unis malgré le déclenchement de la guerre, alors que des dizaines de milliers d’Israéliens sont, eux, rentrés pour gonfler les rangs des plus de 360 000 réservistes qui ont été rappelés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.