Israël en guerre - Jour 282

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Yaron Shahar, 51 ans : Un « homme de la Renaissance » tué en défendant son kibboutz

Assassiné alors qu'il défendait le kibboutz Nir Yitzhak contre l'assaut du Hamas, le 7 octobre 2023

Yaron Shahar, 51 ans, tué par des terroristes du Hamas à l'extérieur du kibboutz Nir Yitzhak le 7 octobre. (Crédit : Armée israélienne)
Yaron Shahar, 51 ans, tué par des terroristes du Hamas à l'extérieur du kibboutz Nir Yitzhak le 7 octobre. (Crédit : Armée israélienne)

Yaron Shahar, 51 ans, responsable de la sécurité locale de Nir Yitzhak, a été tué alors qu’il défendait le kibboutz contre l’assaut du groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre.

Ce jour-là, Yaron et d’autres membres de l’équipe d’intervention rapide ont affronté des dizaines de terroristes devant l’entrée du kibboutz. Il est tombé au combat en même temps qu’un autre membre de l’équipe, Tal Chaïmi, dont le corps a été enlevé pour être emmené à Gaza.

Il y a quelques années, Yaron a remplacé feu Shauli Duani, qui avait occupé le poste d’agent de sécurité local du kibboutz jusqu’à son décès dû au COVID-19 en 2021.

« Yaron a appris le rôle et l’a rempli avec dévouement », a écrit la communauté du kibboutz Nir Yitzhak dans un message publié sur Facebook suite à son décès.

« Bien que Yaron ne soit pas le stéréotype classique de l’agent de sécurité locale, le rôle le conviait à faire l’une des choses qu’il aimait [le plus] – prendre soin des gens. »

Avant de devenir agent de sécurité local, Yaron a occupé une multitude d’emplois dans les domaines de la construction, de la production de plastique et de l’éducation.

La communauté du kibboutz se souvient de Yaron comme d’un « homme de la Renaissance » qui « aimait la musique, la cuisine et le sport ».

« Il était un autodidacte, spirituel et drôle, très doué pour le jardinage et la construction. »

Né et élevé au kibboutz Reïm par Esther et Meïr Shahar, Yaron a déménagé vers le sud à Nir Yitzhak lorsqu’il a épousé Einat. Le couple a élevé trois filles – Zohar, Inbar et Ofir.

Fan inconditionnel du club de football Hapoel Tel Aviv, Yaron a été commémoré sur la page Twitter de l’équipe.

« Ses amis disent qu’il est né dans l’amour de l’équipe », peut-on lire.

« Chaque fois qu’il passait devant des supporters Hapoel au kibboutz, il faisait le geste de la faucille et du marteau. Il a toujours suivi l’équipe – et chaque conversation avec lui commençait par une analyse de sa situation. »

Les funérailles de Yaron ont eu lieu le 16 octobre au cimetière de Beer Sheva, mais sa dernière demeure se trouve à Nir Yitzhak.

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.