Yom Yeroushalayim sera limité à 700 personnes autour de la Vieille Ville
Rechercher

Yom Yeroushalayim sera limité à 700 personnes autour de la Vieille Ville

Le défilé célébrant le contrôle total d'Israël sur la capitale ne passera pas par le quartier musulman ; 450 personnes assisteront à la cérémonie au mur Occidental

Des Israéliens arborant des drapeaux israéliens défilent dans la Vieille Ville de Jérusalem le 24 mai 2017 pour commémorer Yom Yeroushalayim, marquant la réunification de la ville après la Guerre des Six Jours de 1967. (AFP PHOTO / Menahem KAHANA)
Des Israéliens arborant des drapeaux israéliens défilent dans la Vieille Ville de Jérusalem le 24 mai 2017 pour commémorer Yom Yeroushalayim, marquant la réunification de la ville après la Guerre des Six Jours de 1967. (AFP PHOTO / Menahem KAHANA)

La police et les organisateurs se sont mis d’accord mercredi sur l’organisation d’une marche plus petite et plus adaptée à la période de  coronavirus pour marquer l’anniversaire jeudi de la prise de contrôle par Israël de l’enceinte du mont du Temple et des parties orientales de la ville pendant la guerre des Six Jours de 1967.

La journée est généralement marquée par une marche de la droite à travers le quartier musulman de la Vieille Ville, qui se termine au mur Occidental. Dans le passé, on a reproché à cette parade d’accroître les tensions entre Juifs et Arabes.

Selon l’accord conclu avec la police israélienne, plutôt qu’une marche dans les rues étroites de la Vieille Ville, 700 personnes seront autorisées à former une chaîne humaine, avec deux mètres entre les gens, autour de nombreuses portes de la Vieille Ville, ont annoncé les organisateurs dans un communiqué.

En outre, un convoi de voitures fera le tour de Jérusalem et de la Vieille Ville. Ces activités seront parachevées par une cérémonie au mur Occidental à laquelle participeront 450 personnes qui se seront inscrites à l’avance.

Les organisateurs avaient demandé l’autorisation pour une chaîne humaine de 3 000 personnes s’étendant du centre de Jérusalem ouest à travers la Vieille Ville.

L’accord est intervenu après une audience de la Cour suprême sur la question.

Des marcheurs juifs orthodoxes se rassemblent pour célébrer Yom Yeroushalayim à la porte de Damas de la Vieille Ville de Jérusalem, le 2 juin 2019. (MENAHEM KAHANA/AFP)

La fameuse « Marche des drapeaux », au cours de laquelle des adolescents, principalement religieux, défilent dans la Vieille Ville parée de blanc et de bleu, a par le passé suscité des tensions sur son parcours dans le quartier musulman.

Les commerçants palestiniens ayant des magasins le long du parcours sont obligés de fermer leurs commerces pendant la parade, et les habitants du quartier musulman sont invités à rester chez eux.

Au cours des années précédentes, la marche a déclenché des incidents sporadiques de violence entre Palestiniens et participants israéliens.

Après avoir repris Jérusalem-Est pendant la guerre des Six Jours, Israël l’a annexée et déclaré la ville entière capitale indivisible d’Israël. Cette décision n’a pas été reconnue par une grande partie de la communauté internationale, à l’exception des États-Unis.

Les Palestiniens revendiquent Jérusalem-Est comme la capitale de leur futur État indépendant, et le futur statut de la ville est l’une des questions les plus difficiles du conflit israélo-palestinien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...