Rechercher

Zelensky reproche à Israël et à d’autres pays le refus de livrer des armes défensives

Le président ukrainien dit qu'il attend encore les systèmes promis par les USA et l'Allemagne ; l'Ukraine est sur la bonne voie pour rejoindre l'UE déclare von der Leyen

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, à droite, et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen sourient lors de leur rencontre à Kiev, en Ukraine, le 15 septembre 2022. (Crédit : Efrem Lukatsky/AP)
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, à droite, et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen sourient lors de leur rencontre à Kiev, en Ukraine, le 15 septembre 2022. (Crédit : Efrem Lukatsky/AP)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déploré qu’Israël ait rejeté les demandes de l’Ukraine pour des systèmes de défense aérienne, qui n’a toujours pas reçu les systèmes promis par l’Allemagne et les États-Unis.

Outre les États-Unis, l’Ukraine « est en discussion avec la France, l’Italie, l’Allemagne et Israël, mais nous n’avons pas reçu de réaction positive de ce dernier [Israël]. Il n’y a pas beaucoup de pays capables de nous garantir une protection aérienne. Cette question doit être résolue par ces cinq pays », a déclaré le dirigeant ukrainien lors d’une conférence de presse conjointe avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, selon CNN.

Les systèmes de défense, a-t-il ajouté, sont nécessaires pour protéger les infrastructures civiles des attaques russes.

L’appel aux systèmes de défense a été lancé après que des missiles russes ont endommagé mercredi un barrage à Kryvyi Rih, la ville natale de Zelensky, endommageant l’infrastructure hydraulique de la ville et provoquant l’inondation de plus de 100 maisons.

Israël s’est montré réticent à vendre des systèmes offensifs ou défensifs avancés à Kiev, au motif que de telles livraisons nuiraient aux relations sensibles que Jérusalem entretient avec Moscou.

Israël tente de préserver ses liens avec la Russie, en raison notamment de la présence militaire russe en Syrie voisine, où l’armée de l’air israélienne effectue régulièrement des frappes sur des cibles liées à l’Iran.

Les relations entre Jérusalem et Moscou ont commencé à se détériorer il y a quelques mois, à mesure que Jérusalem s’est montrée plus ouvertement favorable à l’Ukraine. La Russie, tout comme l’Ukraine, compte une importante communauté juive.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, à gauche, pendant une conférence de presse avec le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy à Kiev, le 11 juin 2022. (Crédit : AP Photo/Natacha Pisarenko)

Avant que la Russie n’envahisse l’Ukraine, Israël aurait par ailleurs fait échouer un projet des États-Unis de fournir à l’Ukraine le Dôme de fer, le système israélien de défense antimissile développé avec des fonds américains et vendu à plusieurs autres pays.

S’abstenant de fournir des armes, Israël a livré à l’Ukraine des équipements de défense de base tels que des casques et des gilets de protection, ainsi que de l’aide humanitaire comprenant des médicaments et des couvertures. Au mois de juillet, Israël a entrepris d’apporter un soutien financier direct aux organisations d’aide civile opérant dans le pays déchiré par la guerre. Il a également fait fonctionner un hôpital de campagne dans l’ouest de l’Ukraine pendant six semaines avant de le fermer en avril.

Le site jumeau hébreu du Times of Israel, Zman Yisrael, a rapporté lundi qu’un entrepreneur de défense israélien avait vendu des systèmes anti-drones à l’armée ukrainienne par le biais de la Pologne. Une source au sein de la société a par ailleurs révélé à Zman Yisrael que l’équipement avait été vendu à la Pologne pour contourner le refus d’Israël de vendre des armes de pointe à l’Ukraine.

L’Ukraine a pu regagner des territoires sur son front oriental depuis le début de son offensive en début de semaine. Les provinces orientales sous contrôle ukrainien et russe ont été privées d’électricité et ont subi des dommages à d’autres infrastructures civiles, que l’Ukraine a imputés à la Russie.

Lors de la conférence de presse de jeudi, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a déclaré que l’Ukraine, ainsi que la Moldavie, sont « sur la bonne voie » pour rejoindre l’Union européenne, et que les pays membres de l’UE voteront sur la candidature de l’Ukraine la semaine prochaine.

« La rapidité, la détermination et la précision avec lesquelles vous progressez sont impressionnantes », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...