Zoabi persiste et signe à qualifier les soldats de Tsahal de « meurtriers »
Rechercher

Zoabi persiste et signe à qualifier les soldats de Tsahal de « meurtriers »

La députée controversée dit qu'elle représente un 'consensus mondial' et qu’elle serait acclamée 'sur n’importe quelle scène' - par opposition à Netanyahu

La députée Hanin Zoabi de la Liste arabe unie lors d'une réunion d'une commission à la Knesset, le 2 novembre 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
La députée Hanin Zoabi de la Liste arabe unie lors d'une réunion d'une commission à la Knesset, le 2 novembre 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

La députée de la liste arabe unie Hanin Zoabi a réitéré jeudi son affirmation que les soldats de Tsahal impliqués dans un raid sur une flottille turque à destination de Gaza en mai 2010 étaient des « meurtriers », affirmant que ces remarques prononcées la veille représentent un « consensus mondial ».

« Je ne représente pas seulement le consensus palestinien, pas seulement le consensus de mon peuple, je représente un consensus mondial », a-t-elle déclaré à la radio militaire.

« Si je me tiens sur une scène, n’importe quelle scène, [avec] le Premier ministre [Benjamin] Netanyahu, vous savez qui sera reçu par des applaudissements et qui convaincra le monde », a ajouté Zoabi.

Elle a rejeté les accusations de celui qui l’interviewait. Ce dernier affirmait qu’elle cédait aux adversaires d’Israël et trahissait ses électeurs en proférant des remarques incendiaires sur Tsahal et en se concentrant sur la cause palestinienne au lieu de s’occuper des questions relatives aux Arabes israéliens.

Les déclarations de Zoabi ont été effectuées un jour après que Netanyahu a demandé au procureur général Avichai Mandelblit d’étudier les moyens juridiques pour expulser la députée de la Knesset. Cela s’est produit quelques heures après qu’elle a déclenché une tempête dans le plénum lorsque, s’exprimant depuis le podium, elle a qualifié les soldats de Tsahal de « meurtriers » et a exigé qu’ils s’excusent pour le raid de la flottille.

Altercation entre la députée Hanin Zoabi de la Liste arabe unie, au centre, et d'autres élus en séance plénière de la Knesset après son discours sur l'accord de réconciliation entre Israël et la Turquie, le 29 juin 2016. (Crédit : capture d'écran Chaîne de la Knesset)
Altercation entre la députée Hanin Zoabi de la Liste arabe unie, au centre, et d’autres élus en séance plénière de la Knesset après son discours sur l’accord de réconciliation entre Israël et la Turquie, le 29 juin 2016. (Crédit : capture d’écran Chaîne de la Knesset)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...