Zoom/USA : hacking antisémite d’une conférence en présence d’une candidate juive
Rechercher

Zoom/USA : hacking antisémite d’une conférence en présence d’une candidate juive

Brenda Siegel, candidate démocrate au poste de lieutenant-gouverneur, s'est dit "secouée" après que des intrus ont dessiné des croix gammées sur l'écran de la vidéo-conférence

Brenda Siegel, femme politique dans le Vermont. (Crédit : Brenda for Vermont via JTA)
Brenda Siegel, femme politique dans le Vermont. (Crédit : Brenda for Vermont via JTA)

JTA – Un forum pour les candidats démocrates au poste de lieutenant-gouverneur dans le Vermont a été la cible d’un « Zoombombing » par des individus qui ont dessiné des croix gammées et écrit « Hail Satan » pendant la vidéoconférence.

L’une des candidates, Brenda Siegel, est Juive.

« Au beau milieu du forum le plus difficile de ma vie, nous avons été attaqués sur Zoom à deux reprises par des symboles nazis. Je suis une candidate juive dans cette course. Je suis secouée. Sacrément. C’était dur de rester », a tweeté Siegel le 30 avril.

Dans une déclaration, Siegel a déclaré qu’en « tant que femme juive et personnalité publique du Vermont, j’ai subi un nombre croissant d’attaques antisémites depuis l’élection de Donald Trump. La haine qui bouillonne depuis longtemps dans cet État est en train de monter ».

L’augmentation rapide du nombres de vidéoconférences organisées sur la plateforme Zoom en raison de la pandémie de coronavirus a été assortie d’une augmentation constante des signalements d’intrusions de personnes proférant du racisme, de l’antisémitisme et de la haine.

Le forum du Vermont, qui était organisé par un comité démocratique local, a été interrompu à deux reprises. Dans les deux cas, un des intrus a pris contrôle de l’écran et dessiné une croix gammée. Siegel a déclaré qu’elle savait ce que c’était « dès qu’ils ont tracé la première ligne, puisque j’ai été soumise à ce symbole tant de fois auparavant ».

Le lien permettant de rejoindre la réunion a été largement diffusé.

Quelques jours après la rencontre, Siegal a juré dans un tweet « ne pas prévoir de sitôt d’être moins Juive. Ni d’ailleurs moins progressiste. C’est ce que je suis, vous ne me verrez pas m’en cacher. C’est qui je suis, dans mon entité ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...