Israël et l’Inde devraient bientôt signer une série de transactions d’une valeur de 3 milliards de dollars, ce qui placera Israël parmi les trois premiers fournisseurs de l’armée de New Delhi, a signalé le Times of India cette semaine.

Les accords englobent la vente de missiles de moyenne surface-air, des viseurs laser pour les bombes guidées, des bombes « Spice », qui peuvent faire exploser des bunkers souterrains, ainsi que des missiles antichars guidés ‘Spike’.

Selon le Times au moins trois accords sont actuellement examinés par la commission du Cabinet sur la sécurité de l’Inde et devraient être approuvés d’ici un mois.

L’année dernière, les deux pays ont testé avec succès un nouveau système de défense missile maritime développé conjointement.

Et en janvier, le ministre des Affaires étrangères de l’Inde, Sushma Swaraj, a déclaré que New Delhi considérait le renforcement des relations bilatérales avec Israël comme étant de la « plus haute importance » au cours d’une rencontre avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Netanyahu a salué la coopération croissante entre Jérusalem et New Delhi dans les domaines de la science, de la technologie, de la défense, l’agriculture et la santé.

Le Premier ministre indien Narendra Modi, qui a pris ses fonctions l’année dernière, a fait du développement de la coopération avec Israël une priorité de la politique diplomatique de son gouvernement. Ces derniers mois, des liens en défense et en diplomatie entre les deux nations ont fleuri, avec de nombreuses réunions de haut niveau entre les responsables.