Craignant des roquettes tirées depuis le nord, l’armée déploie le Dôme de fer près de Haïfa.

La batterie de défense antimissile a été placée près de la ville portuaire du nord par mesure de précaution.

Alors que les affrontements continuent en Cisjordanie et en Israël, l’armée a déployé mardi une batterie de défense antimissile Dôme de fer dans le nord d’Israël. C’est une mesure de précaution prise par l’armée contre d’éventuels tirs de roquettes depuis le Liban ou la Syrie, annonce la Deuxième chaîne.

Les unités du Dôme de fer ont été positionnées près de la ville de Haïfa dans le nord d’Israël. Cette ville abrite le plus grand port d’Israël et la marine israélienne. L’armée a précisé à la Deuxième chaîne que la batterie de défense antimissile a été déployée suite à une évaluation sécuritaire mais n’a pas donné plus d’informations à ce sujet.

La batterie antimissile a été déployée peu de temps après qu’un haut fonctionnaire de la défense ait déclaré à la presse qu’il pourrait y avoir des tirs « symboliques » de roquettes sur Israël. Ces roquettes pourraient être lancées de la bande de gaza en solidarité aux Palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

Selon le reportage de la Deuxième chaîne, l’establishment de la Défense israélienne se prépare à faire face à une possible escalade de la violence et des affrontements qui pourraient durer encore plusieurs jours.

De plus, 2 000 soldats ont été déployés en Cisjordanie pour renforcer la sécurité aux alentours des implantations suite à l’attaque terroriste de lundi soir qui a pris la vie d’une jeune femme de 24 ans au Gush Etzion.

Mardi, le ministre de la Défense, Moshe Yaalon a mis en garde contre une éventuelle escalade de la violence suite aux attaques de lundi qui ont lieu en Cisjordanie et à Tel Aviv et les émeutes à Jérusalem Est et dans les villes arabes.

Yaalon exhorte les Juifs israéliens à ne pas de se rendre au mont du Temple pour le moment. Il souhaite éviter d’attiser encore plus les tensions et empêcher, ce qu’il appelle, une « escalade » des hostilités entre les Juifs et les Arabes en Israël.

Il a aussi précisé qu’Israël est prêt à faire face à une recrudescence de la violence. Mais il reste déterminé à faire tout son possible pour que la situation ne s’envenime pas au point d’en arriver là.

Refusant de qualifier la vague de violences actuelle d’intifada, il a néanmoins incité Israël à rester en état d’alerte contre d’éventuelles attaques terroristes supplémentaires.

Il fait ces recommandations suite aux deux attaques terroristes qui ont eu lieu la veille. Un soldat israélien, Almog Shiloni, a été poignardé à Tel Aviv. Dalia Lemkus a été victime d’une attaque à la voiture bélier et d’une attaque au couteau à Alon Svut au Gush Etzion en Cisjordanie.

Pendant le conflit de cet été dans la bande de Gaza, le Dôme de fer a intercepté des centaines de roquettes lancées par le Hamas sur Israël.