Le Parlement jordanien rend hommage aux terroristes du mont du Temple
Rechercher

Le Parlement jordanien rend hommage aux terroristes du mont du Temple

Au lendemain de la condamnation de l’attentat par le roi Abdallah II, Amman accuse l’“occupation” et prie pour les âmes des “martyrs”

Des garde-frontières sur le mont du Temple après un attentat qui a tué deux des leurs, le 14 juillet 2017. (Crédit : police israélienne)
Des garde-frontières sur le mont du Temple après un attentat qui a tué deux des leurs, le 14 juillet 2017. (Crédit : police israélienne)

Le Parlement jordanien a rendu hommage dimanche aux terroristes qui ont perpétré un attentat vendredi au mont du Temple qui a tué deux policiers israéliens, moins d’un jour après que le roi Abdallah II a condamné l’attentat.

Le Parlement a également critiqué Israël pour la fermeture du mont du Temple, appelé Haram al-Sharif (noble sanctuaire) par les musulmans, et a prié pour les âmes des trois terroristes qui ont mené l’attentat, ont indiqué les médias jordaniens.

« Qu’Allah ait pitié de nos martyrs, qui ont semé et arrosé la terre pure », a déclaré le président du Parlement, Atef Tarawneh. « Nous relèverons la tête grâce aux sacrifices des jeunes Palestiniens qui combattent toujours au nom de la nation. »

Il a béni les familles des trois cousins, Muhammad Ahmed Muhammad Jabarin, 29 ans, Muhammad Hamad Abdel Latif Jabarin, 19 ans, et Muhammad Ahmed Mafdal Jabarin, 19 ans, qui ont mené l’attentat.

« Qu’Allah ait pitié de nos jeunes, membres de la famille Jabarin, dont les membres méritent de recevoir gloire et honneur », a-t-il dit.

Tarawneh a accusé Israël de l’attentat, affirmant que l’ « occupation » de Jérusalem et de la Cisjordanie justifiait les meurtres.

« Les dégâts causés par l’occupation israélienne des lieux les plus saints de Jérusalem et d’Al-Aqsa sont la raison de la résistance incessante, nous ne baisserons pas la tête devant l’oppression ou la tyrannie, a-t-il dit. Les crimes graves et constants d’Israël sont la raison qui allume le feu de la revanche dans les cœurs de la génération qui a toujours reçu la haine de l’occupation en héritage. »

Le Parlement a soutenu l’appel d’Abdallah II à rouvrir immédiatement le complexe du mont du Temple aux fidèles musulmans, et a appelé la communauté internationale à forcer Israël à mettre fin à l’ « occupation et à protéger les droits des Palestiniens. »

Le parlement s’est levé pour une prière pour les âmes des « martyrs » qui ont mené l’attentat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...