Après une nuit marquée par les feux d’artifice et diverses fêtes, les Israéliens ont commencé jeudi à fêter le Jour de l’Indépendance dans tout le pays malgré les températures anormalement froides.

A la résidence du président, une cérémonie officielle a été organisée pour décorer 120 soldats de Tsahal. Les Israéliens ont ensuite tourné leur regard vers le ciel afin d’admirer les acrobaties du spectacle traditionnel de l’armée de l’air israélienne.

Beaucoup de personnes ont afflué dans les plages et les parcs d’Israël pour faire des barbecues et des pique-niques en famille et entre amis, une tradition en Israël, bien que la pluie tombait par intermittence dans lune grande partie du pays.

C’est la deuxième année consécutive qu’il pleut lors du Jour de l’Indépendance. Selon le Service météorologique d’Israël, la neige est tombée sur le mont Hermon et dans les hauteurs du Golan, jeudi matin, pour la première fois depuis 25 ans le jour de Yom HaAtsmaout. Les nuages ont recouvert une partie du pays, y compris Jérusalem, qui a vu ses températures tombées à 12°C. La côte, cependant, pourrait être épargnée par la pluie.

En plus des rassemblements informels en plein air, Yom HaAtsmaout est aussi une journée consacrée aux cérémonies et aux événements officiels.

A 11 h, le concours biblique international a débuté. Le concours annuel oppose 16 spécialistes de la Bible.

Le gagnant de cette année, dans la catégorie des jeunes, est Eyal Matas, 15 ans, de Rehovot. Soixante-sept concurrents originaires de 33 pays différents ont participé au concours annuel, qui a commencé en début de semaine. Ce nombre s’est réduit à 16 finalistes qui ont participé à la finale le Jour de l’Indépendance.

Le président israélien Reuven Rivlin plaisante avec les soldats pendant qu'il inspecte les rangs lors d'une cérémonie exceptionnelle pour les militaires dans le cadre des célébrations du Jour de l'Indépendance d'Israël le 23 avril 2015 à la résidence du président à Jérusalem (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

Le président Reuven Rivlin plaisante avec des soldats pendant qu’il inspecte les rangs lors d’une cérémonie, dans le cadre des célébrations du Jour de l’Indépendance d’Israël, le 23 avril 2015 à la résidence du président, à Jérusalem (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

À la résidence du président, à Jérusalem, 120 soldats de Tsahal ont été reconnus par le président Reuven Rivlin pour leur service distingué et recevront une bourse universitaire de l’organisation des Amis de Tsahal. Les bénéficiaires sont généralement des soldats qui ont surmonté des difficultés et qui ont fait face à l’adversité. Beaucoup d’entre eux sont de nouveaux immigrants qui ont déménagé en Israël sans leurs familles.

La cérémonie annuelle, en présence du président, du Premier ministre, du ministre de la Défense et du chef d’état-major de Tsahal, comporte aussi des spectacles de chanteurs célèbres et de différents groupes formés par les soldats de l’armée.

« Il en va de notre responsabilité – et c’est vraiment un privilège – de donner de nous-mêmes », a déclaré le lieutenant Omri Gannem, un commandant druze de la brigade d’infanterie Nahal dans son discours qu’il a fait au nom de tous ceux qui ont reçu la distinction cette année.

Le chef d’état-major de Tsahal, Gadi Eisenkot, a salué les parents des soldats. « Aux familles : l’éducation que vous leur avez donné a fourni à ces soldats distingués les outils nécessaires pour réussir à être ici. »

L’intervention du Premier ministre Benjamin Netanyahu lors de la cérémonie a conservé une partie de la solennité de Yom HaZikaron de mercredi. En regardant les jeunes soldats, le Premier ministre a évoqué le coût des actions militaires et sa responsabilité de les minimiser. « Lorsque je prends une décision avec le ministre de la Défense et le chef d’état-major, a affirmé Netanyahu. Je dois m’assurer que le coût sera minime, parce que chacun de vous nous est cher. »

« Nous n’oublions personnes – ni Hadar Goldinn ni Oron Shaul qui étaient ici il y a un an en tant que soldats exceptionnels », a poursuivi le Premier ministre, en évoquant ces deux soldats qui sont morts pendant le conflit de cet été à Gaza. L’un d’eux avait reçu le prix des mains du président l’année dernière.

À environ 10h30, les avions de l’armée de l’air israélienne ont décollé du sud d’Israël pour faire leur vol annuel du Jour de l’Indépendance dans tout le pays. Les avions ont survolé Beer Sheva à 10h40 et ont continué leur vol pour arriver à Jérusalem aux environs de 11h04. Ils étaient à Tel-Aviv à 11h24 et à Haïfa à 11h53.

Les baigneurs sur la plage de Tel Aviv regardent l'équipe acrobatique aérienne de l'armée de l'air israélienne le 20 avril 2015 pendant qu'ils se préparent pour le spectacle du 67e anniversaire du Jour de l'Indépendance d'Israël. (Crédit : Flash90)

Des baigneurs sur la plage de Tel-Aviv regardent l’équipe acrobatique de l’armée de l’air israélienne, le 20 avril 2015, pendant les préparations pour le spectacle du 67e anniversaire du Jour de l’Indépendance. (Crédit : Flash90)

En plus de ce survol des avions de l’armée de l’air, l’équipe d’acrobatie aérienne de l’armée de l’air est apparu dans le ciel au-dessus de la base aérienne de Ramat David à 9h40 jeudi matin et s’est dirigée vers Tel-Aviv à 12h10. Ils étaient au-dessus du musée de l’Armée de l’air, près de Beer Sheva, à 13h35 ; à 14h00, ils étaient à Jérusalem.

Des avions supplémentaires ont survolé les célèbres plages de Tel- Aviv en début d’après-midi.

Les passionnés de l’histoire militaire et des familles avec de petits enfants ont afflué vers des bases militaires de tout le pays pour le Jour de l’Indépendance. L’armée israélienne a organisé une journée porte ouverte pour faire des démonstrations et montrer aux civils ce que leurs fils et filles font pendant leur service militaire.

En outre, la plupart des musées et des attractions culturelles israéliennes, y compris le Musée d’Israël à Jérusalem, sont gratuits jeudi, pour permettre aux citoyens d’apprécier la riche histoire du pays.

Enfin, à 19h30 jeudi soir, les événements de la journée prendront fin avec la cérémonie du Prix Israël. Chaim Topol, Esther Herlitz, Erez Biton et d’autres seront honorés par la nation pour leur œuvre.