Miriam Eshkol, l’épouse du 3e Premier ministre d’Israël, meurt à 87 ans
Rechercher

Miriam Eshkol, l’épouse du 3e Premier ministre d’Israël, meurt à 87 ans

En tant que première dame, elle s’est dévouée à la vie publique et était connue pour avoir aidé son mari

Miriam Eshkol, l'épouse de l'ancien Premier ministre Levi Eskhol, en 1964. (Crédit : Pridan Moshe/GPO)
Miriam Eshkol, l'épouse de l'ancien Premier ministre Levi Eskhol, en 1964. (Crédit : Pridan Moshe/GPO)

Miriam Eshkol, la veuve du troisième Premier ministre d’Israël, Levi Eshkol, est décédée samedi après-midi au centre médical Hadassah de Jérusalem à 87 ans, a annoncé l’hôpital dans un communiqué.

Elle sera enterrée au cimetière du mont Herzl de Jérusalem aux côtés de son mari.

Bibliothécaire de la Knesset, Eshkol s’est consacrée à la vie publique pendant le mandat de Premier ministre de son époux, entre 1964 et 1969.

En tant que première dame, Eshkol a dirigé la commission pour la mise en place de Beit HaLohem, le centre national pour les vétérans handicapés de l’armée israélienne, et été la présidente fondatrice de la Ligue d’amitié judéo-arabe.

Levy Eshkol (assis) et sa femme Miriam, à l’hôpital Hadassah à Jerusalem (Crédit : GPO)
Levy Eshkol (assis) et sa femme Miriam, à l’hôpital Hadassah à Jerusalem (Crédit : GPO)

Suite au décès de son mari en 1969, elle a fondé et dirigé Yad Levi Eshkol, et a été sa présidente entre 1970 et 2008.

Dans ses dernières années, Eshkol a été présidente de l’Association israélienne des femmes universitaires, ainsi que de l’Association pour le progrès de la science et de la recherche médicale. Elle a également été membre du conseil du musée d’Israël.

Eshkol est née en Roumanie en 1929, et a émigré avec sa famille, à l’âge d’un an, en Palestine mandataire en 1930, où elle a vécu à Ramat Gan puis à Tel Aviv.

En 1947, Eshkol a rejoint l’armée israélienne naissante et a accompagné les combattants du Palmach dans leurs efforts pour libérer Jérusalem assiégée pendant la guerre d’Indépendance l’année suivante.

Eshkol est diplômée de littérature anglaise et d’histoire médiévale de l’université hébraïque de Jérusalem. Elle a envisagé de faire un doctorat mais n’a pas poursuivi cette idée après être devenue l’épouse du Premier ministre.

Eshkol était connue pour son rôle actif et public auprès de son mari, et l’a souvent accompagné pendant ses voyages diplomatiques à l’étranger.

Dans une série de photographies récemment publiée, Eshkol peut être vue en train de danser avec le futur dictateur Idi Amin sur une base militaire ougandaise pendant la visite d’état de son époux en Afrique centrale.

Miriam Eshkol, l'épouse du Premier ministre Levi Eshkol, danse avec le ministre ougandais des Affaires étrangères Sam Odaka et les chef des armées et futur président Idi Amin pendant une visite sur une base militaire proche de Kampala, en juin 1966. (Crédit : GPO)
Miriam Eshkol, l’épouse du Premier ministre Levi Eshkol, danse avec le ministre ougandais des Affaires étrangères Sam Odaka et les chef des armées et futur président Idi Amin pendant une visite sur une base militaire proche de Kampala, en juin 1966. (Crédit : GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse ont déclaré dans un communiqué publié samedi soir que Miriam Eshkol « avait travaillé infatigablement à la mise en place d’un centre de visiteurs rendant hommage à l’ancien Premier ministre Levi Eshkol, qui doit bientôt ouvrir. Nous sommes attristés qu’elle ne puisse pas inaugurer l’endroit pour lequel elle a tant travaillé. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...