Après l’annulation du jeu estudiantin sur le thème de Gaza qui avait une connotation antisémite, l’Université de Liège en Belgique a mis en place une équipe pédagogique pour sensibiliser les étudiants aux problèmes de races.

L’événement, qui devait avoir lieu le 18 octobre, était une cérémonie d’initiation pour les étudiants en philosophie et en littérature de l’université.

Le thème tournait autour du conflit israélo-palestinien, et le tract mettait en garde les étudiants, qui souhaitaient participer à l’initiation, de « faire attention au grand méchant juif et de s’installer joyeusement et en sécurité, si possible ». Le tract s’adressait à eux en les appelant « petits Palestiniens »

Le recteur de l’université, Albert Corhay, a condamné cet événement et exigé qu’il soit annulé. Il a aussi obligé les organisateurs à s’excuser publiquement.

L’université, s’insurge-t-il dans un communiqué, « ne peut pas accepter cette insulte qui prend la forme d’une activité folklorique. Il est hors de question de se cacher derrière la satire ou l’humour. La nature de cette activité est tout simplement infâme ».

Vendredi, la faculté de l’université a annoncé à l’agence de presse Belga qu’ils avaient mis en place une équipe pour sensibiliser les étudiants sur les problèmes ethniques.

Dans une déclaration publiée le 24 octobre, le comité qui a organisé cet événement a nié toute intention antisémite et condamné l’antisémitisme.

Le recteur de l’université et l’Union des étudiants juifs de Belgique ont aussi signé cette déclaration.