L’armée israélienne a déclaré jeudi qu’elle avait détecté une roquette tirée depuis Gaza sur la mer Méditerranée pour la quatrième fois en 24 heures.

« Tout semble indiquer que les terroristes de Gaza font des expérimentations afin d’augmenter leurs capacités de lancement de roquettes, » a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué.

Il n’est pas encore clair quant à savoir de qui des différents groupes terroristes basés à Gaza est responsable de ces tirs de roquettes.

Depuis qu’Israël et le Hamas ont conclu un cessez-le-feu fin août qui a mis fin à une guerre de 50 jours, l’armée israélienne a fait état de nombreux cas de tests d’armements dans la bande de Gaza, dont certains ont déclenché de fausses alertes dans les communautés du sud d’Israël situées autour de l’enclave côtière.

Il y a également eu plusieurs cas isolés de tirs de roquettes apparemment dirigés contre Israël. Plus récemment, un incident, le 31 octobre, a entraîné la fermeture des points de passage entre Gaza et Israël pendant deux jours.

Israël reste sur ses gardes quant au réarmement des groupes terroristes à Gaza après la guerre de cet été ; jusqu’à présent, les organisations terroristes avaient nié avoir réinstallé leur arsenal de roquettes et creusé de nouveaux tunnels d’attaque en territoire israélien.