Un commerçant arabe de la Vieille Ville de Jérusalem aurait été blessé mercredi soir, la veille de la fête de Simhat Torah, lorsqu’un groupe de Juifs israéliens l’a attaqué dans le quartier musulman.

La police a déclaré que des affrontements « entre jeunes » ont éclaté dans le quartier, sans identifier aucune des parties, et a ajouté que les émeutiers ont causé des dommages « à un magasin, un scooter et une voiture garée à proximité ».

Des témoins oculaires ont déclaré qu’un grand groupe de jeunes hommes juifs sont rentrés du mur Occidental vers minuit et, près de la porte de Damas, l’entrée principale du Quartier musulman, ont commencé à frapper aux portes des maisons et des magasins et brisé les vitres de plusieurs voitures.

Le propriétaire du magasin, Ibrahim Hashelmon, 39 ans, a déclaré que plusieurs des hommes l’ont attaqué et ont causé de graves dommages à son magasin. Il a affirmé dans des interviews accordés à des médias israéliens que les hommes lui avaient jeté des objets, y compris un extincteur et un congélateur de glaces, ce qui a provoqué un évanouissement. Ils ont également causé de graves dommages à son magasin, a-t-il ajouté.

Hashelmon a été hospitalisé pendant plusieurs heures afin d’écarter la possibilité d’une commotion cérébrale.

À un certain moment, un groupe de policiers est arrivé sur les lieux et a escorté les émeutiers juifs à l’extérieur de la Vieille Ville, mais n’a procédé à aucune arrestation, a indiqué Haaretz.

« J’ai entendu des cris et des claquements aux portes, mais nous y sommes habitués parce que cela arrive à chaque fois que les Juifs ont une fête », a déclaré Louie Zorba, un résident local. « Ils ont cassé les vitres et les rétroviseurs de ma voiture. Il y avait plus de 400 personnes et seulement 20 policiers se sont présentés ».

« J’ai dit à la police que s’il y avait eu des émeutes palestiniennes, elle aurait déployé plus de personnes et aurait tiré des grenades lacrymogènes et des grenades assourdissantes. Mais tout ce qu’ils ont fait était de les emmener en dehors [de la Vieille Ville] », a-t-il confié.

La police a déclaré qu’elle avait ouvert une enquête sur l’incident.

Une information non confirmée de la Première chaîne indiquait que les émeutiers étaient des partisans du rabbin Eliezer Berland, un dirigeant exclu de la communauté hassidique Breslev qui a été condamné l’année dernière pour agression sexuelle.