Une organisation juive hollandaise note une augmentation de 23 % des actes antisémites en 2013 aux Pays-Bas par rapport aux chiffres de 2012.

Le centre d’information et de documentation sur Israël (CIDI), situé à La Haye, a observé 147 incidents antisémites aux Pays-Bas en 2013, contre 114 l’année précédente. Le rapport annuel du CIDI a été publié mardi.

Le nombre d’incidents de harcèlement verbal contre les Juifs est passé de 14 à 21.

« Le CIDI trouve cette hausse déconcertante, car elle est en partie dûe à de fréquentes querelles entre les victimes et les agresseurs, » peut-on lire dans le rapport.

Trois incidents impliquaient des violences physiques directes et un autre des menaces de violence.

La rapport indique l’attaque d’un conducteur de scooter dans la ville de Deft, pris pour un Juif par son agresseur.

« Je suis Irakien et je hais les Juifs, » avait-il lancé à sa victime, selon le rapport du CIDI.

Le nombre d’incidents antisémites dans les écoles a grimpé de 5 à 11. Les incidents impliquant des querelles de voisinage restent au nombre de huit. Le rapport mention également deux actes de vandalisme contre des sites ou artefacts juifs.

Cinquante-sept messages sur Twitter ont été jugés antisémites par le CIDI, violant la loi contre l’incitation à la haine ou à la violence raciale.

Un autre incident s’est produit le 7 juin dans une maison de retraite à Rotterdam. L’auteur des faits, un habitant de la ville, a fait un salut nazi à une autre résidente.

Il lui a affirmé être un ami d’Adolf Hitler avant d’ajouter : « Ils ont oublié de te gazer. » Il a ensuite attrapé son pendentif en forme d’étoile de David, l’a tiré vers lui et l’a mordu devant témoins.

L’incident a été signalé à la police et l’agresseur a présenté ses excuses.