1 000 élèves de Londres iraient dans des écoles juives illégales
Rechercher

1 000 élèves de Londres iraient dans des écoles juives illégales

La communauté haredi et les fonctionnaires de l’éducation fermeraient les yeux devant ces écoles qui refusent d’enseigner le programme national

Un juif ultra-orthodoxe devant la synagogue Ahavas Torah, à Stamford Hill, dans le nord de Londres, le 22 mars 2015. Illustration. (Crédit : Niklas Halle'n/AFP)
Un juif ultra-orthodoxe devant la synagogue Ahavas Torah, à Stamford Hill, dans le nord de Londres, le 22 mars 2015. Illustration. (Crédit : Niklas Halle'n/AFP)

Une compagnie londonienne qui travaillait avec une autorité scolaire locale a déclaré avoir détruit des preuves montrant que des enfants juifs appartenaient à des écoles religieuses illégales.

Les informations sur les heders – des écoles juives orthodoxes haredi non officielles, dont certaines agissent sans autorisation et n’enseignent que les écritures saintes et non le programme officiel – situés dans le quartier de Hackney de Londres ont été publiées dimanche dans The Independent.

Selon l’article, des employés du Hackney Learning Trust, une compagnie privée qui travaille pour le conseil municipal de Hackney, a informé en 2010 les fonctionnaires municipaux de la destruction des preuves de l’inscription d’élèves dans les heders à la demande des institutions éducatives juives.

Pendant la rencontre, les représentants du Trust avaient déclaré qu’ils avaient demandé aux écoles juives légales, qui enseignent la religion en plus du programme demandé, d’informer Trust quand un enfant était retiré par ses parents pour aller dans une école illégale à la place. Mais certaines des écoles avaient menacé d’entreprendre des actions juridiques contre Trust, poussant l’entreprise à se rétracter et à accepter de détruire toutes les preuves collectées.

Les minutes d’une rencontre de 2010 montrent qu’un membre important du département pour l’éducation était présent à cette réunion et avait accepté d’informer le département de tout ce qui avait été discuté.

Selon The Independent, environ 1 000 enfants sont en ce moment absents des écoles de Londres et pourraient aller dans des écoles religieuses illégales.

Le rabbin Jonathan Romain, président de la coalition Accord qui lie les groupes laïcs et religieux pour promouvoir une éducation inclusive, a déclaré à The Independant : « Il y a depuis longtemps un secret de polichinelle dans le monde juif, que des écoles ultra-orthodoxes fonctionnent à Hackney et ne sont pas enregistrées auprès du département de l’éducation. Par essence, ce sont des écoles illégales, mais les autorités semblent fermer les yeux. »

Un porte-parole du département de l’éducation a déclaré : « Rien n’est plus important que la sécurité des enfants. C’est la responsabilité des autorités locales d’enquêter sur les affirmations d’abus et de négligence et elles prennent cela au sérieux. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...