Rechercher

2 Israéliens venus à Qalqilya récupérer une moto volée attaqués ; Tsahal intervient

Un père et son fils, qui avaient rendez-vous, se sont fait voler leur voiture et leur arme; ils ont été hospitalisés puis interrogés sur leur entrée illégale en zone palestinienne

Une vue générale montre un quartier palestinien surpeuplé qui atteint presque une partie de la barrière de sécurité israélienne qui entoure la ville de trois côtés, dans la ville de Qalqilya, la plus densément peuplée de Cisjordanie, le 5 juillet 2017. (AP Photo/Nasser Nasser)
Une vue générale montre un quartier palestinien surpeuplé qui atteint presque une partie de la barrière de sécurité israélienne qui entoure la ville de trois côtés, dans la ville de Qalqilya, la plus densément peuplée de Cisjordanie, le 5 juillet 2017. (AP Photo/Nasser Nasser)

Un père et son fils, originaires du centre du pays, ont été extraits par les forces de sécurité israéliennes de Qalqilya mercredi soir après être entrés dans la ville palestinienne de Cisjordanie, apparemment pour tenter de récupérer une moto volée.

La police a déclaré dans un communiqué que les deux hommes avaient pris rendez-vous avec un certain nombre de personnes à Qalqilya au sujet du véhicule volé.

En arrivant au lieu de rendez-vous désigné, les deux hommes sont sortis de leur voiture et ont été attaqués par plusieurs suspects. Leur véhicule a été volé, ainsi que l’arme que portait l’un d’entre eux.

L’armée israélienne a reçu un signalement sur l’incident, a déclaré la police, et ont extrait les deux personnes de la ville.

Ils ont été emmenés à l’hôpital en raison de leurs légères blessures et ont été convoqués pour être interrogés dans un poste de police sur les circonstances de l’incident.

Les Israéliens sont soumis à un ordre militaire israélien qui leur interdit de pénétrer dans les zones de l’Autorité palestinienne (connues sous le nom de zone A). Cependant, les Israéliens arabes fréquentent régulièrement les grandes villes palestiniennes – certains Israéliens juifs y pénètrent également, mais en bien moins grand nombre.

Dans sa déclaration de jeudi, la police a réitéré l’interdiction faite aux Israéliens de pénétrer dans ces zones, affirmant que cela pourrait constituer un danger non seulement pour leur vie, mais aussi pour les forces de sécurité appelées à les secourir.

Au début du mois, deux Israéliens ont été attaqués et leur voiture a été incendiée par une foule de Palestiniens après être entrés dans le centre-ville de Ramallah.

Après avoir apparemment suivi de mauvaises directions, les deux personnes se sont retrouvées près de la place al-Manara dans la capitale administrative de facto de l’Autorité palestinienne (AP), où elles ont été agressées par une grande foule de personnes. Les deux personnes ont été extraites par les forces de l’AP et remises aux autorités israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...